Numéro 3/2013 | UNEVOC.BULLETIN@UNESCO.ORG
Bulletin No. 25
1 Éditorial
2 Actualités
3 Le Reseau UNEVOC
4 Centre UNEVOC Actualités
5 Ressources
6 UNEVOC e-Forum
7 En visite à l'UNEVOC

1 Éditorial

Editorial
Bulletin UNESCO-UNEVOC 25

J’ai le très grand plaisir de vous souhaiter la bienvenue au numéro 25 de notre Bulletin, le dernier de l’année 2013. Lorsque je passe en revue cette année, je constate avec satisfaction que nous avons accompli certains progrès majeurs. Un fait qui sans doute ne sera pas passé inaperçu est que nous avons organisé cette année cinq forums régionaux, tous centrés sur le renforcement de l’harmonisation régionale en vue de promouvoir la transformation de l’EFTP et de faire progresser l’agenda sur les jeunes, les compétences et l’éco-responsabilisation de l’EFTP. Ces cinq manifestations ont été accueillies par des membres de la famille UNEVOC du Costa Rica, de la République de Corée, du Nigéria, de la Fédération de Russie et du Liban. Aussi différents qu’ils aient été, tous ces forums ont fourni une plate-forme permettant aux Centres UNEVOC et aux autres institutions intervenant dans le domaine de l’EFTP de mettre en commun leurs bonnes pratiques pour progresser ensemble sur la voie de la mise en œuvre d’initiatives novatrices, adaptables et transférables qui renforceront la qualité et la pertinence de l’EFTP. De manière indirecte, les forums ont également eu pour effet de faciliter la coordination et l’interconnexion régionales et sous-régionales. Les pratiques prometteuses présentées avaient pour priorité spécifique de faire progresser l’EFTP pour favoriser l’employabilité des jeunes et le développement durable. Plus de 350 experts en EFTP au total ont participé aux cinq réunions, présentant leurs politiques et leurs pratiques les plus novatrices en matière d’EFTP. J’aimerais saisir cette occasion pour adresser mes sincères remerciements à tous ceux et toutes celles d’entre vous qui, d’une manière ou d’une autre, ont contribué à ces manifestations.

Parallèlement à ces manifestations phares, l’UNESCO-UNEVOC a également apporté son concours, pendant le dernier trimestre de l’année, à d’autres manifestations co-organisées avec certains de nos partenaires permanents tels que le Centre international de formation et de recherche pour l’éducation rurale et la Société allemande de coopération internationale (GIZ). Des progrès ont également été obtenus en ce qui concerne l’étude sur les enseignants de l’EFTP dans les États arabes, organisée par l’équipe spéciale internationale sur les enseignants pour l’EFTP, la Section de l’EFTP de l’UNESCO, l’UNESCO-UNEVOC et le Bureau de l’UNESCO à Beyrouth. Pendant la Journée mondiale des enseignants, tous les pays concernés ont convergé à Paris pour mettre en commun les résultats et discuter des étapes suivantes.

Après la conférence virtuelle de l’année dernière, nous avons organisé sur le e Forum une deuxième discussion sur l’éco-responsabilisation de l’EFTP, centrée cette fois sur les besoins de qualifications et sur les stratégies de mise en œuvre de l’éco-responsabilisation de l’EFTP. Pendant deux semaines, 180 participants de toutes les régions ont partagé leurs expériences et fait l’apport de ressources au bénéfice de tous les membres du e Forum.

Parmi les nouvelles ressources publiées par l’UNESCO-UNEVOC figure la publication électronique "Revisiting global trends in TVET: Reflections on theory and practice" des tendances mondiales de l’EFTP: réflexions sur la théorie et la pratique", qui fait partie du prochain ouvrage de l’UNESCO sur les tendances et enjeux mondiaux de l’EFTP à paraître dans la nouvelle série de l’UNESCO "L’éducation en devenir". Une autre lecture intéressante sera constituée par les nouveaux rapports nationaux qui ont été inclus dans la base de données sur l’EFTP dans le monde après avoir été mis au point par l’UNESCO-UNEVOC et validés par les membres du Réseau UNEVOC.

J’ai donc le plaisir de vous inviter à lire le numéro 25 du Bulletin du Centre international UNESCO-UNEVOC pour l’enseignement et la formation techniques et professionnels, où vous trouverez davantage encore d’informations intéressantes et détaillées sur nos activités. Je conclurai en remerciant tous nos membres, les acteurs concernés et nos partenaires de nous avoir aidés, par leur soutien et leur coopération sans faille, à rendre cette année aussi passionnante et productive. Je vous souhaite à toutes et tous de bonnes fêtes de fin d’année, et me réjouis de voir la collaboration qui nous unit se renforcer encore l’année prochaine.

Shyamal Majumdar

Head of UNESCO-UNEVOC

Bulletin 25


#Haut
2 Actualités

Professionnalisation et modernisation de la formation initiale et continue du personnel de l’EFTP dans les pays de l’ASEAN
Bangkok, Thaïlande, 6-8 novembre 2013

© GIZ Office Bangkok
L’élaboration de politiques efficaces d’amélioration et de professionnalisation des enseignants et autres personnels de l’EFTP figure dans le Consensus de Shanghai comme un élément essentiel de nos efforts d’élargissement de l’accès et d’amélioration de la qualité de l’EFTP. Le Consensus insiste sur la nécessité d’"élaborer des politiques et des cadres d’action en vue de professionnaliser le personnel de l’EFTP". L’importance de la modernisation de la formation du personnel de l’EFTP est également soulignée dans la Déclaration des leaders de l’ASEAN sur les ressources humaines et le développement des compétences pour la reprise économique et une croissance durable, qui stipule l’impératif d’"encourager l’utilisation d’une pédagogie appropriée dans le développement des ressources humaines et des compétences et de concevoir des programmes, des cours et des manuels adaptés au marché du travail."

Dans ce contexte, et en conformité avec l’"Accord de partenariat de Busan pour une coopération efficace au service du développement", la GIZ de Magdebourg a organisé, en coopération avec l’UNESCO-UNEVOC, la Commission de l’enseignement professionnel (OVEC) de Thaïlande et le Service coréen de développement des ressources humaines (HRD), une réunion internationale d’experts de l’EFTP sur la professionnalisation et la modernisation de la formation initiale et continue du personnel de l’EFTP dans les pays de l’ASEAN, qui s’est tenue du 6 au 8 novembre 2013 à Bangkok, Thaïlande.

La réunion a facilité l’échange d’expériences nationales et internationales sur la situation en matière de formation des enseignants et instructeurs de l’EFTP. Une série de tables rondes a mis l’accent sur les impératifs futurs relatifs à la modernisation de la formation des enseignants, au repérage des perspectives d’action en réseau et de coopération, à la mobilisation de soutiens nationaux, régionaux et internationaux pour faire progresser la formation des enseignants et instructeurs de l’EFTP dans l’ensemble de la région de l’ASEAN. Mme Imke Kottmann, Spécialiste de programme à l’UNESCO-UNEVOC, a présenté un exposé sur les résultats d’une conférence virtuelle sur la formation des enseignants de l’EFTP qui avait été menée en 2012 sur le e Forum UNEVOC et avait mis en lumière la nécessité d’améliorer la formation tant initiale que continue pour garantir l’actualité des compétences techniques et pédagogiques des enseignants de l’EFTP.

La réunion a rassemblé une centaine de participants de dix pays de la région de l’ASEAN et d’Europe. Parmi ceux-ci figuraient des enseignants de l’EFTP de la région, d’anciens stagiaires du programme International Leadership Training de la GIZ et des représentants d’organisations internationales et régionales telles que le CPSC, SEAMEO-VOCTECH, le Secrétariat de l’ASEAN, le Bureau de l’UNESCO à Bangkok, la GIZ et l’UNESCO-UNEVOC.

Programme



Conférence sur le développement des compétences rurales par les TIC
25/26 octobre 2013, Dujiangyan, Chengdu, République populaire de Chine

Les 25 et 26 octobre 2013, le Centre international de formation et de recherche pour l’enseignement rural de l’UNESCO (INRULED) a organisé en coopération avec l’UNESCO-UNEVOC, le Bureau municipal pour l’éducation de Chengdu et les autorités municipales de Dujiangyan une conférence sur le développement des compétences rurales par les technologies de l’information et des communications (TIC). La conférence visait à mettre en commun les politiques, stratégies et bonnes pratiques en matière de développement des compétences rurales par les TIC, afin de développer et d’améliorer les informations et les orientations pratiques en vue de renforcer l’accès et la sensibilisation aux TIC dans les zones rurales.

Cette manifestation de deux jours a rassemblé une centaine de participants de 17 pays, dont des représentants d’organisations nationales, régionales et internationales, de même que des représentants de sept Centres UNEVOC de Chine, du Pakistan, du Népal, du Botswana, du Costa Rica, de Sri Lanka et d’Indonésie. Mettant en lumière les problèmes et les enjeux du développement des compétences pour les jeunes ruraux, des exposés ont examiné le rôle des TIC dans l’élargissement de l’accès des jeunes ruraux à la formation dans la région Asie-Pacifique et ailleurs.

Un rapport de synthèse des recommandations formulées sera publié très prochainement.



L’UNESCO-UNEVOC célèbre la Journée des Nations Unies 2013 à Bonn

Le samedi 19 octobre 2013, l’UNESCO-UNEVOC s’est joint aux manifestations de célébration de la Journée des Nations Unies sur la place du marché de Bonn, Allemagne. Cette année, le thème de la Journée était "8:0 pour le développement – l’eau rassemble", et il avait été choisi par la ville de Bonn pour souligner que l’année 2013 a été proclamée par les Nations Unies Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau. L’objectif de cette Année internationale est de sensibiliser à la fois sur le potentiel de renforcement de la coopération et sur les enjeux de la gestion de l’eau face à l’accroissement de la demande d’accès, de répartition des ressources et de services d'approvisionnement.

La Journée des Nations Unies marque l’anniversaire de la fondation des Nations Unies, le 24 octobre 1945. Cité allemande des Nations Unies puisqu’elle abrite 18 organisations des Nations Unies, Bonn a pour tradition de célébrer cet anniversaire par un programme qui s’étend sur toute la journée.

L’UNESCO-UNEVOC était représenté conjointement avec l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL) par un stand d’information dans la tente des Nations Unies. L’équipe de l’UNESCO-UNEVOC a présenté ses activités et sensibilisé aux aspects relatifs à l’EFTP en distribuant des rapports bisannuels, des brochures et des dépliants et en répondant aux questions des visiteurs. Sur le thème de l’Année de la coopération dans le domaine de l’eau, l’UNESCO-UNEVOC a également diffusé une récente publication sur les enjeux des compétences dans l’industrie de l’eau et des eaux usées. Cette manifestation a fourni à l’UNESCO-UNEVOC une excellente occasion de communiquer avec quelque 3000 citoyens et visiteurs de Bonn.





Le Président de la République fédérale d'Allemagne en visite au Campus des Nations Unies à Bonn

© UN Bonn Photo/ Mike Le Gray
Le 12 septembre 2013, les responsables et le personnel des agences des Nations Unies basées en Allemagne ont eu l’honneur d’accueillir le Président de la République fédérale d'Allemagne, M. Joachim Gauck, au Campus des Nations Unies à Bonn, Allemagne.

Lors de cette visite sans précédent, le Président allemand a rendu hommage au travail des Nations Unies, ajoutant: "Bonn est devenu une véritable plaque tournante des Nations Unies, et je suis heureux de voir que vous tous, collaborateurs venus du monde entier, êtes ici à Bonn pour vous consacrer à ces enjeux capitaux." Au cours d’une table ronde avec les responsables des organisations des Nations Unies, le Président allemand s’est vu présenter la contribution essentielle que les Nations Unies, depuis l’Allemagne, apportent au développement durable – lutte contre le changement climatique, promotion de l’inclusion sociale et poursuite de l’objectif d’éradication de la pauvreté. M. Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, a souligné l’importance de l’éducation et du renforcement des capacités dans le contexte des droits humains et du développement durable, et notamment le rôle qui revient à l’enseignement et à la formation techniques et professionnels face à ces enjeux.

La réception qui a suivi a donné l’occasion aux agents des Nations Unies de faire la rencontre du Président allemand. Le Président Gauck s’est alors adressé à l’audience pour rappeler la signification historique du travail mené par les Nations Unies à Bonn dans le contexte du quarantenaire de l’appartenance de l’Allemagne au système des Nations Unies.

© UN Bonn Photo/ Mike Le Gray
Contexte:

Les Nations Unies entretiennent des bureaux à Bonn depuis 1951. À l’été 2006, le Campus UN a été officiellement inauguré par le Secrétaire général d’alors, Kofi Annan, et la Chancelière fédérale Angela Merkel, avec pour principal bâtiment le "Langer Eugen". Avec au début une poignée de personnes, la présence des Nations Unies à Bonn n’a cessé de croître depuis 1996, et ce sont maintenant près d’un millier de collaborateurs internationaux qui constituent une véritable famille des Nations Unies.
À l’heure actuelle, les Nations Unies sont représentées par 18 agences à Bonn. Elles sont en outre présentes en Allemagne avec d’autres institutions et des bureaux de liaison à Dresde, Hambourg, Berlin, Francfort et Nuremberg. Toutes les organisations basées à Bonn prêtent leur concours aux efforts ciblés des gouvernements en vue d’un avenir durable dans les domaines du changement climatique, de la dégradation des sols, de la biodiversité, des services bénévoles, de la préparation aux catastrophes, de l’éducation, de la santé, de la sécurité humaine et de la conservation de la faune. Il ne s’agit pas simplement de l’utilisation durable des ressources naturelles et de leur préservation pour les générations futures, mais aussi de la lutte mondiale contre la pauvreté.



Séminaire de validation de l’étude régionale des politiques et pratiques
sur les enseignants et instructeurs de l’EFTP dans les États arabes

Les 3 et 4 octobre 2013, des experts en EFTP et des représentants d’Algérie, de Bahreïn, d’Égypte, de Jordanie, du Liban, du Maroc, d’Oman, d’Arabie saoudite, des Émirats arabes unis et de Tunisie se sont réunis au Siège de l’UNESCO à Paris, France, pour discuter les résultats préliminaires d’une étude régionale visant à combler les lacunes au niveau des politiques et des capacités et à fournir un cadre de comparaison des pratiques courantes dans la formation des enseignants de l’EFTP.

Organisé par l’Équipe spéciale internationale sur les enseignants pour l’EPT, la Section de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) de l’UNESCO, le Centre international UNESCO-UNEVOC de Bonn et le Bureau régional de l’UNESCO à Beyrouth, ce séminaire visait à diffuser les résultats de l’étude, mettre en commun les bonnes pratiques et repérer des domaines de coopération.

Le séminaire a duré deux jours et a été inauguré par M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l’éducation de l’UNESCO; il était organisé à l’occasion de la Journée mondiale des enseignants 2013 (5 octobre), une journée consacrée à la découverte, à l’évaluation et à l’amélioration des effectifs et de la qualité des enseignants du monde. Outre des discussions approfondies sur les résultats de l’étude, des représentants de l’Internationale de l’éducation, de la Société allemande de coopération internationale (GIZ), de l’ADEA, du Département de politique de l’éducation de Finlande et de l’Université de Paranà, un Centre UNEVOC du Brésil, ont présenté dans leurs perspectives régionales respectives des exposés sur les politiques et les pratiques concernant les enseignants de l’EFTP.

Les démarches politiques adoptées dans les différents pays en réponse aux enjeux relatifs aux enseignants et aux instructeurs de l’EFTP, de même que les pratiques, les opportunités et les défis auxquels décideurs et praticiens se trouvent confrontés dans la région, sont consignés dans les dix rapports nationaux et un rapport général de synthèse de l’étude, dont la publication est prévue très prochainement.

Liens

Brochure

Rapport de la réunion


#Haut

3 Le Reseau UNEVOC

La réunion régionale d’experts de Beyrouth ouvre des perspectives de coopération en vue de l’amélioration de l’EFTP dans la région
19-21 novembre 2013, Beyrouth, Liban

Sous le patronage de S.E. le Professeur Hassan Diab, Ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur, une réunion régionale d’experts sur les pratiques prometteuses dans l’enseignement et la formation techniques et professionnels et la formation à l’entrepreneuriat dans les États arabes a été organisée à Beyrouth, Liban, par le Centre international UNESCO-UNEVOC de Bonn et le Bureau régional de l’UNESCO pour l’éducation de Beyrouth, en coopération avec le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, la Direction générale de l’enseignement professionnel et technique et le Comité européen de recherche et développement (CERD).

31 représentants de 14 pays, parmi lesquels l’Égypte, l’Irak, la Jordanie, le Liban, la Libye, le Soudan, la Syrie, la Tunisie, les Émirats arabes unis et le Yémen, ont participé à cette réunion de trois jours. Les pratiques prometteuses présentées par les Centres UNEVOC des États arabes ont mis en évidence l’ampleur des réformes de l’éducation dans bon nombre des pays, révélant un certain nombre d’initiatives récentes visant à établir des liens avec le secteur privé, la formation des enseignants/formateurs et l’élaboration de programmes de formation à l’entrepreneuriat et aux compétences nécessaires dans la vie courante. Au-delà des perspectives purement nationales, des représentants de Centres UNEVOC du Nigéria, d’Allemagne et de République de Corée ont exposé les activités menées dans leurs régions respectives sur les thèmes de l’éco-responsabilisation de l’EFTP et du chômage des jeunes. Des représentants d’organisations régionales et internationales, parmi lesquelles la Banque africaine de développement (BAD)/la London School of Economics (LES), la Commission économique et sociale pour l'Asie occidentale des Nations Unies et l’INJAZ, ont centré leurs exposés sur les politiques et les pratiques de lutte contre le chômage des jeunes mettant en œuvre l’EFTP et la formation à l’entrepreneuriat.

La réunion a mis en lumière les défis communs auxquels de nombreux pays du monde arabe se trouvent confrontés: augmentation des taux de chômage des jeunes, insuffisance des liens avec les entreprises et pénurie de jeunes entrepreneurs convenablement formés pour créer leur propre emploi. Le dialogue n’en a pas moins été empreint d’optimisme, mettant en avant des réussites et des initiatives prometteuses susceptibles d’être reprises et mises à profit dans la région. Des groupes de travail ont permis aux participants de mener des discussions approfondies et de cerner des possibilités de coopération dans la région. La réunion a prouvé la volonté de différentes institutions de coopérer étroitement face à des enjeux communs en matière d’EFTP. Elle a révélé tout l’intérêt suscité chez les participants par la perspective d’élaborer ensemble une plate-forme informatisée en vue de faciliter en particulier la mise en commun des expériences relatives à la formation à l’entrepreneuriat.

Documents

Concept note

Programme

Rapport de la réunion: Anglais



Liens

Renforcement de l’harmonisation régionale pour la transformation de l’EFTP



La mise en commun de l’expérience internationale, point fort de la deuxième journée du forum sur l’EFTP de Moscou

L’apport externe d’expériences au forum du réseau UNESCO-UNEVOC de la région Europe et Amérique du Nord enrichit les travaux de l’avant-dernière réunion précédant le forum mondial qui se tiendra l’année prochaine à Bonn.

© Nick Holdsworth (ICE)
La deuxième session (mardi 29 octobre) du forum régional UNESCO-UNEVOC Europe, Communauté d’États indépendants (CEI) et Amérique du Nord sur la promotion, l’amélioration et l’éco-responsabilisation de l’EFTP, organisée à l’Observatoire national de l’enseignement professionnel/CVETS de Moscou, a amplifié sa portée pour aborder l’ensemble des aspects internationaux.

Cette manifestation de trois jours, à laquelle assistaient une bonne centaine de spécialistes de la formation, de l’analyse des systèmes et de la consultance, s’était concentrée pendant sa première journée, celle du lundi, sur deux des priorités de l’UNEVOC: l’emploi des jeunes et le développement des compétences ainsi que la consécration d’une perspective écologique dans l’EFTP.

La journée du mardi était quant à elle consacrée à l’harmonisation régionale et internationale de l’EFTP.

Les délégués ont largement dépassé les limites régionales de l’Europe, de la CEI et de l’Amérique du Nord, qui constituent l’un des cinq ensembles régionaux autour desquels l’UNEVOC articule son action mondiale. Des représentants des régions Afrique, États arabes, Asie et Pacifique ainsi qu’Amérique latine et Caraïbes ont présenté les progrès réalisés dans la mise en œuvre de l’agenda de l’UNESCO-UNEVOC, basé sur les propositions du Consensus de Shanghai adopté l’année dernière par le troisième Congrès international de l’UNESCO sur l’EFTP.

Naji Al Mahdi, de l’Institut national de l’enseignement professionnel des Émirats Arabes Unis, a recouru à deux courts métrages vidéo très efficaces pour présenter les enjeux de l’amélioration et de l’éco-responsabilisation de l’EFTP dans de nombreux pays confrontés à la tourmente révolutionnaire du printemps arabe.

Cette région, dans laquelle sont situés 22 États membres de l’UNESCO et 31 Centres UNEVOC, accuse certains des taux de chômage des jeunes les plus élevés (25 %) et des taux de participation au marché du travail les plus faibles (35 %) du monde. Le potentiel des 50 à 70 millions de jeunes qui devraient arriver sur le marché de l’emploi dans les années à venir est considérable, a déclaré M. Al Mahdi, mais jusqu’à présent la réponse économique apportée au printemps arabe par les gouvernements de la région a simplement consisté à "augmenter les salaires du secteur public, surtout pour la police et l’armée, ce qui fait qu’il n’y a guère d’argent qui aille vers la production."

Janette Han, de l’Institut coréen de recherche sur la formation et l’enseignement professionnels, a déclaré qu’une grande attention doit être accordée aux exigences et aux défis d’une région d’une considérable diversité pour pouvoir engager un processus de synthèse des analyses en vue du forum mondial de l’UNESCO prévu pour l’année prochaine à Bonn.
Les problèmes que doivent affronter les économies du Japon et de la Corée, et notamment le vieillissement des populations, l’impératif d’un déploiement massif de l’EFTP dans les pays fortement peuplés d’Asie du Sud et du Sud-Est, et les difficultés logistiques qu’implique la mise en place de politiques et pratiques inclusives pour les États insulaires isolés de l’archipel du Pacifique, tout cela exige une approche critique.

Simon Yalams, Directeur de l’UTech/Centre pour la recherche et le développement durable de la Jamaïque, a souligné combien l’agenda de l’éco-responsabilisation et celui de l’emploi des jeunes sont en convergence aux Caraïbes et en Amérique du Sud. Au Brésil, le Programme national d’inclusion des jeunes englobe d’ores et déjà un million de jeunes de 15 à 29 ans, et les considérations écologiques se trouvent de manière croissante intégrées dans la démarche de formation des sociétés minières internationales de la région.

Pour John Simiyu, de l’Université d’Eldoret, au Kenya, les gouvernements africains sont conscients que l’éco-responsabilisation de l’EFTP et le renforcement des opportunités d’emploi pour les jeunes sont étroitement liés, même si la pauvreté, les insuffisances infrastructurelles, l’insécurité alimentaire et les maladies, parmi lesquelles le VIH et le SIDA, représentent des obstacles de taille.

Des représentants d’organisations qui interviennent dans des domaines complémentaires, parmi lesquels Arjen Vos (Fondation européenne pour la formation), Nicholas Sofroniou (CEDEFOP, Centre européen pour le développement de la formation professionnelle), Kirill Vasliyev (Banque mondiale), Olga Oleynkova (IVETA, Association internationale pour la formation professionnelle), et Natalia Tokareva (Institut de l’UNESCO pour les technologies de l’information dans l’éducation), ont exposé les vues de ces organisations. Des possibilités d’intensification de la coopération avec l’UNESCO-UNEVOC et son Réseau ont été abordées et discutées.

Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, a invité les coordonnateurs des sous-groupes du Réseau à réduire à leurs éléments essentiels les propositions de futur plans d’action en prévision du forum mondial de l’année prochaine.

Les délégués ont consacré l’après-midi à des visites d’étude dans des collèges de Moscou, notamment les collèges d’enseignement commercial et bancaire nº 6, de préparation à la petite entreprise nº 48, d’hôtellerie et gestion nº 23, d’enseignement technologique nº 28 et d’automatisation et informatique nº 20, où ils ont pu prendre connaissance de leurs bonnes pratiques et assister à d’abondants et intéressants programmes culturels russes chantés et représentés par les élèves.

Le forum de Moscou s’est achevé le mercredi 30 octobre par une discussion des responsables des Centres UNEVOC sur la consolidation et les perspectives du Réseau.

© Nick Holdsworth (ICE)
Liens

Moscou accueille un "moteur des savoirs" sur l’EFTP

Moscou, point de mire international de l’EFTP

Renforcement de l’harmonisation régionale pour la transformation de l’EFTP



Forum régional: Promouvoir l’EFTP pour l’employabilité des jeunes et le développement durable en Afrique
17-18 septembre 2013, Abuja, Nigeria

© NBTE
Le Centre international UNESCO-UNEVOC a organisé en coopération avec le Conseil national de l’enseignement technique, Centre d’excellence en EFTP (NBTE), un Forum régional intitulé Promouvoir l’EFTP pour l’employabilité des jeunes et le développement durable, qui s’est déroulé les 17 et 18 septembre 2013 à Abuja, Nigeria Il s’inscrivait dans le cadre d’une série de forums organisés par l’UNESCO-UNEVOC en réponse aux recommandations du Consensus de Shanghai et aux résultats du Forum international de l’UNEVOC (novembre 2012). Le forum, d’une durée de deux jours, visait à mettre en commun et à discuter des pratiques prometteuses mises en œuvre par les Centres UNEVOC et d’autres institutions de la région dans les domaines de l’écologisation de l’EFTP et des jeunes et des compétences, de même qu’à renforcer la coopération entre les Centres UNEVOC d’Afrique et à appuyer la consolidation et l’expansion du Réseau.

© NBTE
Après l’allocution inaugurale du Prof. Ruguyyatu Ahmed Rufai, Ministre de l’éducation du Nigeria, des tables rondes ont été consacrées à la discussion des tendances régionales de l’acquisition des compétences dans le cadre du développement et de l’emploi des jeunes travailleurs, de même que des initiatives nationales d’écologisation de l’EFTP. Dans ce contexte, onze pratiques prometteuses ont été présentées. Mme Dagmar Winzier, Spécialiste de programme à l’UNESCO-UNEVOC, a présenté un exposé sur le cadre pour l’écologisation de l’EFTP qui est en cours d’élaboration pour répondre aux pénuries de main-d'œuvre qualifiée en vue de l’écologisation de l’industrie .

D’autres sessions ont été consacrées à des exposés et à des discussions sur les perspectives interagences et le rôle des organisations régionales et des agences de développement dans l’aménagement de politiques mondiales relatives aux jeunes et aux compétences ainsi qu’à l’écologisation de l’EFTP. Le forum comportait également une session de présentation des acquis précieux et des expériences pratiques des coordinateurs régionaux de l’UNEVOC des régions d’Afrique ainsi que d’Amérique latine et des Caraïbes.

Le forum a rassemblé environ 150 participants de 15 pays: Botswana, Cameroun, Ghana, France, Allemagne, Jamaïque, Malawi, Maurice, Kenya, Mozambique, Niger, Nigeria, Sénégal, Suisse, Ouganda, ainsi que des représentants de 13 Centres UNEVOC, de l’UNESCO, du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), de l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), du Commonwealth of Learning (CoL), de la Banque africaine de développement (BAD), de l’Organisation internationale du travail (OIT), de la Chambre de commerce allemande et de la Communauté économique des États d’Afrique occidentale (CEDEAO) de même que du secteur privé.

© NBTE


Document

Rapport de la réunion: Anglais

Liens

Forum régional sur l’écologisation de l’EFTP et l’emploi des jeunes en Amérique latine et aux Caraïbes

Forum Asie-Pacifique: Faire progresser l’EFTP pour l’employabilité des jeunes et le développement durable

Renforcement de l’harmonisation régionale pour la transformation de l’EFTP



Forum Asie-Pacifique: Faire progresser l’EFTP pour l’employabilité des jeunes et le développement durable
4-6 septembre 2013, UNESCO Hall, Korea UNESCO House, Séoul, République de Corée

© KRIVET
Suite aux recommandations du Consensus de Shanghai et aux résultats du Forum international de l’UNEVOC (novembre 2012), le Centre international UNESCO-UNEVOC a organisé du 4 au 6 septembre 2013, en collaboration avec l’Institut coréen de recherche pour l’enseignement et la formation professionnels (KRIVET) et la Société allemande de coopération internationale (GIZ GmbH), un Forum régional "Faire progresser l’EFTP pour l’employabilité des jeunes et le développement durable" destiné à la Région Asie-Pacifique. Organisée à Séoul, République de Corée, cette manifestation de trois jours visait à renforcer l’harmonisation régionale pour faire progresser la transformation de l’EFTP grâce à l’action en réseau, aux partenariats et à la mobilisation de l’expertise et des ressources, et a fourni une plate-forme de présentation à l’échelon régional de pratiques novatrices et prometteuses dans les domaines des jeunes et des compétences ainsi que de l’écologisation de l’EFTP.

Lors de son allocution inaugurale, Mme Mmantsetsa Marope, Directrice de la Division de l’apprentissage de base et du développement des compétences de l’UNESCO, a qualifié le chômage des jeunes de "menace pour des principes passionnément défendus par l’UNESCO tels que l’équité et la justice sociale, la cohésion sociale, l’autonomisation des jeunes sur de multiples fronts, (…) le développement inclusif et durable." Les tables rondes ont porté essentiellement sur la mise en commun des perspectives nationales et régionales quant aux stratégies et aux initiatives de promotion de l’écologisation de l’EFTP et aux pratiques prometteuses face aux enjeux de l’emploi des jeunes dans la région et ailleurs.

Lors de ces sessions ont été présentées huit pratiques prometteuses allant de l’orientation professionnelle informatisée à l’éco-entrepreneuriat. D’autres sessions étaient consacrées aux échanges inter-régionaux et au rôle des organisations régionales et internationales dans l’aménagement de politiques mondiales pour l’EFTP. Le troisième jour a eu lieu une session spéciale à l’intention des membres du Réseau UNEVOC ainsi qu’une visite d’étude au campus de l’Université polytechnique d’Incheon, Corée, et à l’Institut mondial de transfert des compétences (GIFTS), qui relève du Service coréen de développement des ressources humaines (DRH).

© GIZ Timor-Leste / Heinz-Jose Heile
Le forum a rassemblé environ 60 participants de 22 pays, parmi lesquels des représentants de Centres UNEVOC, M. Gwang-Jo Kim du Bureau de l’UNESCO à Bangkok, et des représentants d’autres organisations régionales et internationales telles que l’OIT, l’ADB, SEAMO-VOCTECH, le CPSP et des représentants du Bureau local de la GIZ.

M. Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, a clôturé la manifestation sur la perspective d’une conférence internationale de suivi qui sera organisée par l’UNESCO-UNEVOC à Bonn, Allemagne, en 2014.

© KRIVET
Documents

Rapport de la réunion: Anglais

Programme



Liens

Forum régional sur l’écologisation de l’EFTP et l’emploi des jeunes en Amérique latine et aux Caraïbes

Renforcement de l’harmonisation régionale pour la transformation de l’EFTP



Forum régional sur l’écologisation de l’EFTP et l’emploi des jeunes en Amérique latine et aux Caraïbes
27-29 août 2013, San José, Costa Rica

Le Centre international UNESCO-UNEVOC, en collaboration avec l’Instituto Nacional de Aprendizaje (INA, Costa Rica), a organisé un Forum régional sur la transformation de l’EFTP à San José, Costa Rica, afin de faciliter au niveau régional l’échange et la mise en commun des connaissances ainsi que le suivi des recommandations du Consensus de Shanghai et des résultats du Forum international de l’UNEVOC (novembre 2012). Ce forum régional a constitué une plate-forme permettant aux institutions régionales et nationales de se réunir et de mettre en commun pratiques prometteuses et initiatives visant à lutter contre le chômage des jeunes et à s’attaquer aux problèmes environnementaux dans la région de l’Amérique latine et des Caraïbes.

Les jeunes font partie des groupes qui ont le plus de mal à trouver un emploi décent. Lorsqu’ils essaient de s’insérer sur le marché du travail, ils se heurtent à des barrières telles que l’absence d’expérience du travail et de contacts. En outre, ils sont les premiers à être licenciés en cas de crise économique. De ce fait, leur risque de chômage est au moins trois fois plus élevé que celui des adultes, et jusqu’à cinq fois en Asie du Sud-Est et dans la région du Pacifique. Face à ce problème, les Centres UNEVOC introduisent des politiques et des pratiques nouvelles, qu’ils ont présentées lors du forum régional. On peut citer par exemple l’élaboration en Guyane d’un programme modulaire basé sur les compétences pour l’EFTP secondaire, et en Jamaïque une initiative visant à renforcer l’accès aux ressources pédagogiques par la production de DVD éducatifs.

L’écologisation de l’EFTP était le second thème de ce forum. Les pays du monde entier se trouvent confrontés à des problèmes résultant d’une dégradation croissante de l’environnement et des changements climatiques, qui requièrent une approche méthodique et systématique d’évolution des emplois et des demandes de compétences au fur et à mesure qu’émergent de nouvelles industries et de nouveaux profils professionnels. Les institutions d’EFTP doivent réagir à cette dynamique pour produire une main-d'œuvre adaptée aux exigences réelles du marché. Parmi les pratiques prometteuses présentées figuraient un projet sur la gestion des déchets dans les ateliers de mécanique automobile au Costa Rica et une initiative sur l’intégration de la durabilité dans les programmes d’enseignement des collèges à la Grenade.

Le forum a rassemblé environ 35 participants de 14 pays, parmi lesquels des représentants de Centres UNEVOC, de Bureaux de l’UNESCO et d’autres organisations régionales et internationales telles que l’Association des collèges communautaires du Canada (ACCC) et l’Organisation internationale du travail (OIT).




Documents

Rapport de la réunion Anglais / Espagnol

Connexe


Renforcement de l’harmonisation régionale pour la transformation de l’EFTP


4 Centre UNEVOC Actualités

Tous les membres du Réseau UNEVOC sont invités à fournir actualités et informations sur leurs activités en vue de leur publication dans le bulletin UNESCO-UNEVOC. Pour en savoir plus, veuillez nous envoyer un message à unevoc.bulletin@unesco.org.

Un nouveau membre du Réseau UNEVOC: Jet Education Services, Afrique du Sud

Organisation indépendante sans but lucratif, Jet Education Services a pour mission d’offrir dans le domaine de la recherche éducative et des connaissances des interventions novatrices, économiques et durables à des clients qui mènent des initiatives de développement éducatif à l’intention des jeunes Sud-Africains défavorisés.

JET Education Services coopère avec les pouvoirs publics, le secteur privé, les agences internationales de développement et les institutions éducatives en vue d’améliorer la qualité de l’éducation et les relations entre l’éducation, le développement des compétences et le monde du travail.

Le Dr Anthony Gewer, Directeur de la Division jeunesse et communauté, et Mme Bina Akoobhai, spécialiste en planification et suivi institutionnels, avaient rendu visite à l’UNESCO-UNEVOC en 2012 dans le cadre d’un séjour d’étude en Allemagne. La demande présentée par l’organisation pour devenir Centre UNEVOC avait bénéficié d’un fort soutien de la part de la Commission d’Afrique du Sud pour l’UNESCO.

Plus d'informations



Des bourses du programme "King Abdullah Scholarship" pour des formateurs d’enseignants

Le PINZ a lancé un programme au titre duquel des étudiants de son Centre UNEVOC homologue, le TVTC de Riad, au Royaume d’Arabie saoudite, se rendent en Nouvelle-Zélande pour y parachever leurs études en complétant leur diplôme par un certificat en formation des adultes. Ces étudiants retournent ensuite en Arabie saoudite bien équipés pour dispenser à la génération suivante d’étudiants saoudiens les compétences requises par les secteurs en développement de l’ingénierie, de la mode, des TIC et des affaires.

On peut voir ici ces étudiants discuter de l’expérience qu’ils ont vécue en Nouvelle-Zélande.



Renouveau des liens avec l’UNEVOC au Myanmar

© PINZ
La PDG de PINZ, Brenda Lazelle, et la responsable de projet Amy McAteer se sont récemment rendues au Myanmar pour s’informer sur le secteur du développement des compétences et cerner des opportunités de collaboration. Elles y ont rencontré M. Theingi, responsable UNEVOC pour le Myanmar, avec lequel elles ont mené un entretien extrêmement fructueux sur les priorités du développement de l’EFTP dans le pays. M. Theingi est Pro-Recteur de l’Université technologique de West Yangon, qui relève du Ministère des sciences et de la technologie.

Mme Lazelle et M. Theingi s’étaient auparavant rencontrés au Forum régional Asie et Pacifique de l’UNEVOC qui s’était tenu en septembre à Séoul. Brenda et Amy ont également rencontré Mme Khin Mar Aye, qui elle aussi avait assisté au Forum de Séoul. Mme Khin assume des fonctions de pointe à la National Skills Standards Agency (NSSA) et au Centre de formation de Yankin, qui relève du Ministère du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale. Nous avons eu la chance de pouvoir visiter son centre de formation et d’y voir l’EFTP en pleine action.

© PINZ
Mme Naing Yee Mar, ancienne collaboratrice du Centre international UNEVOC à Bonn, a également participé à cette réunion au titre du travail qu’elle effectue auprès de la NSSA pour la GIZ.

Cette rencontre a fourni une excellente occasion de raviver les liens et de continuer à renouer des contacts productifs avec nos collègues de l’UNEVOC au profit de l’EFTP au Myanmar.



TVEC: le Centre UNEVOC à l’appui de l’élaboration de normes de qualité pour les cours d’apprentissage électronique dans le secteur de l’EFTP

© TVEC
La Commission de l’enseignement tertiaire et professionnel (TVEC), organisme responsable de l’assurance de la qualité et de l’accréditation dans le secteur de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) au Sri Lanka, travaille sur l’élaboration de normes de qualité pour les cours d’apprentissage électronique dans le secteur de l’EFTP. Ce projet est mené avec le soutien et sous la tutelle du Centre UNEVOC de la TVEC.

Au Sri Lanka, on recourt de plus en plus pour dispenser les cours d’EFTP aux formules de l’apprentissage à distance, de l’apprentissage électronique et de l’apprentissage mixte. La généralisation de la mise en œuvre de ces méthodes permet d’assurer l’égalité des chances dans l’éducation et la formation continue de tous sans considération de lieu de résidence ni de statut économique ou social.

L’assurance de la qualité des cours d’apprentissage électronique dans le secteur de l’EFTP au Sri Lanka relève des attributions de la TVEC, qui est l’organisme responsable en la matière. Depuis longtemps déjà, elle considérait qu’il est nécessaire d’élaborer des normes de qualité régissant l’accréditation des cours d’apprentissage électronique. À cette fin, la TVEC a élaboré des normes de qualité avec la participation des acteurs concernés, notamment organismes de formation des secteurs public et privé, entreprises et universités, en se basant sur le dispositif d’assurance de la qualité "ECB Check" utilisé en Europe. La formation à l’élaboration et à la mise en œuvre de l’apprentissage électronique ainsi qu’au contrôle de qualité EBC Check a été assurée par la GIZ (anciennement InWEnt) en Allemagne.

Une présentation du dispositif ainsi qu’une discussion initiale se sont déroulées le 1er avril 2013 dans la salle de conférence "Nipunatha Piyasa" au 3ème étage de la TVEC.

L’élaboration et la mise en œuvre de normes de qualité pour l’apprentissage électronique dans le secteur de l’EFTP au Sri Lanka sont maintenant assurées par la TVEC en même temps que l’enregistrement des centres et l’accréditation des cours. Les normes existantes ainsi que les critères appliqués peuvent être téléchargés depuis le site web de la TVEC: http://www.tvec.gov.lk.



Bulletin UNEVOC du sous-groupe d'Amérique du Nord Septembre 2013
La deuxième édition d'un bulletin UNEVOC pour le sous-groupe nord-américain a été publié. Il donne un bref aperçu des Centres UNEVOC au Canada et aux États-Unis et décrit leurs activités et leurs contributions au Réseau UNEVOC.
http://www.accc.ca/xp/index.php/fr/programmes/partenariats-...
internationaux/unesco-unevoc/bulletin-du-17-septembre-2013



Omnia Finlande rejoint le Réseau UNEVOC

En septembre 2013, Omnia, l’Autorité éducative conjointe de la région d’Espoo, en Finlande, a rejoint le Réseau UNEVOC. Omnia est une autorité éducative conjointe multisectorielle qui offre une formation professionnelle dans 10 sites de la région d’Espoo. Avec près de 10.000 élèves et un effectif de 700 personnes, Omnia est l’une des plus grandes institutions professionnelles de Finlande. Sa mission est de dispenser un enseignement et une formation techniques et professionnels (EFTP) de haute qualité aboutissant à un itinéraire d’apprentissage tout au long de la vie, de développer l’EFTP au niveau national et d’offrir des possibilités novatrices de développement professionnel aux intervenants de l’EFTP.

Omnia assure également la coordination d’InnoOmnia, un dispositif de formation des enseignants de l’EFTP qui dispense plus de 1300 journées de formation par an et participe activement à la promotion de l’entrepreneuriat dans la région.

Dans son dossier de candidature, Omnia a souligné que faire partie du Réseau UNEVOC lui donnera la possibilité de faire connaître son travail et de coopérer avec des institutions d’EFTP de l’ensemble du Réseau pour contribuer à un avenir novateur de l’EFTP.
La Finlande est l’un des pays où l’EFTP jouit d’un grand prestige, 50 % des jeunes optant, pour le deuxième cycle du secondaire, pour l’enseignement professionnel plutôt que pour la filière générale.



Un nouveau membre du Réseau UNEVOC: Université de gestion TISBI, Kazan, Fédération de Russie
Août 2013

L’Université de gestion "TISBI" a été créée en 1992 et est l’une des premières universités non publiques de la Fédération de Russie, située à Kazan, capitale de la République du Tatarstan, et qui a trois autres sites dans cette même République. Elle propose des programmes d’économie, de gestion, de sciences humaines, d’informatique, de droit et de fiscalité, mais aussi des programmes professionnels secondaires et des cours de formation continue des adultes. Elle est également très active sur le plan de la coopération internationale et a mis en place des programmes de mobilité universitaire et des liens avec d’autres institutions hors de la Fédération de Russie. Le recteur de l’Université, le Dr Nella Pruss, est titulaire de la Chaire UNESCO "Formation et recyclage de spécialistes dans une situation d'économie de marché" (depuis 1998), et la Faculté d’études secondaires de l’Université est une École associée de l’UNESCO, ce qui témoigne de la coopération que l’Université entretient de longue date avec l’UNESCO.

Le Centre UNEVOC d’enseignement professionnel récemment mis en place à l’Université de gestion "TISBI" a pour objectif de mettre à disposition l’expérience et les connaissances amassées dans le cadre de sa vaste gamme de programmes et d’activités, et de contribuer à l’élaboration de programmes inclusifs d’enseignement professionnel secondaire en République du Tatarstan, avec un objectif spécifique de promotion de l’accès pour les personnes handicapées.

Au début de l’année, Mme Katerina Ananiadou, Spécialiste de programme à l’UNESCO-UNEVOC, avait participé à une conférence organisée par l’Université sur l’"Amélioration des mécanismes de coopération entre le résEAU ASPnet de l’UNESCO, le programme UNITWIN/Chaires UNESCO et les Centres UNEVOC en vue du développement durable: enjeux, projets, perspectives". La demande d’admission au statut de Centre UNEVOC présentée par l’Université avait bénéficié d’un fort soutien de la Commission pour l’UNESCO de la Fédération de Russie.



"L'éducation qui s'autofinance" 2013
Du 22 au 24 octobre 2013, l'École agricole San Francisco du Paraguay, un établissement exploité par la Fundación Paraguaya, a accueilli à Cerrito, Paraguay, la 7ème conférence "L'éducation qui s'autofinance" 2013, qui avait pour thème "Intégrer l'éducation, l'employabilité et l'entreprise".
http://www.educationthatpaysforitself.org/


#Haut
5 Ressources

Rapport de synthèse sur la conférence virtuelle du e Forum sur la lutte contre le chômage des jeunes par l'EFTP

Du 25 Juin to 9 Juillet 2013, plus de 300 participants de 80 pays se sont réunis sur l’e-Forum de UNEVOC pour discuter de comment l'EFTP peut traiter un nombre croissant de jeunes chômeurs.

Experts de l’EFTP, les décideurs, les chercheurs, les praticiens et surtout des jeunes étudiants et diplômés ont rejoint la discussion pour échanger des expériences et de contribuer des idées novatrices et des pratiques prometteuses en matière d'EFTP qui ont contribué à l'amélioration de l'employabilité des jeunes et ouvert des opportunités d'auto-emploi.

Le débat a été organisé autour des sous-thèmes suivants:

-les principaux obstacles que les jeunes portent à essayer de trouver du travail

-ce que l'EFTP institutions peuvent faire pour faciliter la transition de l'école au travail

-information sur le marché du travail et de la prévision des compétences

-l'éducation à l'entrepreneuriat

-élargissement de l'accès : engagement des groupes défavorisés et marginalisés

-l'image de mise à niveau EFTP : défis et opportunités

-et le suivi et l'évaluation de l'EFTP axée sur les jeunes


Après une période de deux semaines, les participants ont conclu que les institutions d'EFTP non seulement besoin de subir une transformation majeure de la participation du secteur privé et d'approfondir leur compréhension des exigences du marché du travail, mais ils doivent élargir leur offre de l'orientation professionnelle et la formation dans le lieu de travail et la formation des compétences non-techniques, et de construire des partenariats locaux, nationaux et internationaux.

Vous trouverez un aperçu de toutes les contributions ici.

La discussion a été animée par le Dr Gita Subrahmanyam, associé de recherche à la London School of Economics Public Policy Group et un conseiller principal à la Banque Africaine de Développement, et co-animée par Katerina Ananiadou, spécialiste du programme à l'UNESCO-UNEVOC et le UNEVOC point focal pour les activités liées à la jeunesse.

Grâce à ces discussions, l'UNESCO -UNEVOC a pour objectif de renforcer la sensibilisation et d'encourager un débat plus large et la compréhension, y compris le partage des pratiques en cours et la formulation de nouvelles idées dans le domaine de la stratégie et du développement politique.

Liens

Lire le rapport complet

Lire toutes les contributions

Regardez la vidéo d'introduction



Base de données mondiale sur l'EFTP atteint 50 rapports de pays
Novembre, 2013

La Base de données sur l’EFTP dans le monde, lancée en mai 2012, fournit des informations concises, fiables et d’actualité sur les systèmes d’enseignement et de formation techniques et professionnels de pays du monde entier. Elle vise à mettre des informations à la disposition des chercheurs, des décideurs et des apprenants et à promouvoir la recherche sur l’EFTP. Les rapports nationaux contiennent des informations sur différents aspects des systèmes d’EFTP, par exemple:

  • objectifs, législation et politique ou stratégie nationales en matière d’EFTP,
  • structure du système d’EFTP: systèmes formels, non formels et informels d’EFTP,
  • gouvernance et financement,
  • enseignants et formateurs de l’EFTP,
  • certifications, cadres de certification et assurance qualité,
  • réformes, projets et débats d’actualité et en cours.

Des rapports nationaux concernant les pays suivants ont récemment été ajoutés:

Azerbaijan

Brazil

Canada

China

Czech Republic

Finland

Hungary

Pakistan

Poland

Sweden

Yemen


Ces rapports et les autres sont disponibles ici

L’UNESCO-UNEVOC continue d’élargir la base de données sur l’EFTP dans le monde, et de nouveaux rapports nationaux seront bientôt disponibles. Prière de transmettre tous commentaires et observations à mailto:k.ananiadou@unesco.orgk.ananiadou(at)unesco.org




Réexamen des tendances mondiales de l’EFTP
Réflexions sur la théorie et la pratique

Les essais (en anglais) présentés dans cette publication électronique viennent compléter le prochain ouvrage de l’UNESCO sur les tendances et enjeux mondiaux de l’EFTP à paraître dans la nouvelle série de l’UNESCO "L’éducation en devenir". Tout comme celui-ci, ils couvrent une bonne partie, mais bien entendu pas la totalité, des pratiques, des idées et des discussions actuelles dans le domaine de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP). Ils sont présentés à un moment où de plus en plus, l’UNESCO et les autres acteurs nationaux, régionaux et mondiaux de l’éducation et du développement international prennent conscience de l’importance et de la valeur de l’EFTP dans le contexte de l’apprentissage tout au long de la vie à l’ère de la mondialisation.

Le troisième Congrès international sur l’EFTP qui s’est déroulé à Shanghai en mai 2012 a fortement contribué à renforcer le débat sur le rôle de l’EFTP au XXIe siècle, en fournissant un forum de discussion sur les enjeux auxquels les systèmes d’EFTP ont à faire face et aux réponses adéquates à y apporter. L’un de ses principaux résultats a été la production, à l’adresse des gouvernements et des autres parties prenantes de l’EFTP dans les États membres de l’UNESCO, d’un ensemble de recommandations regroupées en sept rubriques dans le Consensus de Shanghai (UNESCO 2012). L’un des objectifs de cette publication est de fournir une aide à la mise en œuvre de ces recommandations en favorisant la réflexion et la mise en commun des connaissances, des idées et des expériences.

Les documents regroupés dans cette publication couvrent une vaste gamme de thèmes liés aux développements que connaît actuellement l’EFTP. Sans prétendre à l’exhaustivité, ils permettront aux lecteurs intéressés de se faire une idée des réflexions actuelles dans ce domaine en ce qui concerne tant la théorie que la pratique.

Réexamen des tendances mondiales de l’EFTP (pdf, en anglais)


Table des matières

Avant-propos

Chapitre 1 - Reconceptualiser l’EFTP et le développement: une approche des capacités humaines et de la justice sociale, par Leon Tikly

Chapitre 2 - Professionnalisation de l’enseignement secondaire et supérieur: parcours vers le monde du travail, par Rupert Maclean et Margarita Pavlova

Chapitre 3 - L’attractivité de l’EFTP, par Christopher Winch

Chapitre 4 - Apprendre par la pratique: au-delà de l’informel et vers un cadre pour l’apprentissage par la pratique, par Stephen Billett

Chapitre 5 - L’apprentissage en situation de travail: Pourquoi? Comment? par Richard Sweet

Chapitre 6 - Pourquoi il est important d’améliorer l'enseignement et l’apprentissage formels dans l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP), par Jeanne Gamble

Chapitre 7 - L’orientation et l’information professionnelles, par A. G. Watts

Chapitre 8 - L’EFTP et les compétences entrepreneuriales, par Aboubakr Abdeen Badawi

Chapitre 9 - Enseignement et formation techniques et professionnels et développement des compétences pour la transformation rurale, par Darol Cavanagh, Greg Shaw et Li Wang

Index

Published by

UNESCO-UNEVOC International Centre for Technical and Vocational Education and Training

ISBN 978-92-95071-57-5

e-publication, 2013, 346 pages


#Haut

6 UNEVOC e-Forum

Évolution générale

Nombre de membres: 3,228

Messages: depuis début Août 2013, ce sont 368 messages qui ont été diffusés via le e-Forum.


Discussions récentes(Août-Novembre 2013)

Pour les lecteurs qui ne seraient pas membres du e-Forum: vous pouvez accéder aux messages par http://www.unevoc.unesco.org/forum. Notez que vous devez vous identifier pour pouvoir lire les messages. Si vous n'avez par encore créé ou ne désirez pas créer votre propre compte UNEVOC, vous pouvez accéder aux archives du e-Forum en mode lecture seule en utilisant les paramètres suivants: nom d'utilisateur: «Bulletin», mot de passe: «read».

Conférence virtuelle de l'UNESCO-UNEVOC sur l'éco-responsabilisation de l'EFTP Du 12 au 26 novembre 2013, l'UNESCO-UNEVOC a organisé sur le e Forum une conférence virtuelle. Animée par Julia Kastrup, attachée de recherche dans le contexte du suivi scientifique de projets pilotes relevant de l'axe prioritaire "enseignement et formation professionnels pour le développement durable" de l'Université de Hambourg, la discussion s'est attachée à étudier comment soutenir les processus d'éco-responsabilisation de l'EFTP et le développement durable dans les politiques, la recherche et l'économie de même que dans les domaines du social et de l'écologie.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=Greening%20TVET%20Conference%20November%202013


La mise en oeuvre de Maître dans l'EFTP Suite à une demande de l'Ethiopie sur le développement de la maîtrise en enseignement technique et professionnel et de la formation professionnelle (ETFP) en Ethiopie, de nombreux membres du e-Forum ont participé à la discussion et ont partagé de l'information sur des maîtres actuels de l'EFTP dans le monde.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=e-Forum+-+Message+Board&a...
mp;skin=efor&lang=en&action=threadlist&thread=2398


Portefeuille des étudiants Cet échange fait suite aux discussions antérieures sur ce qui devrait être une partie du portefeuille d'un étudiant pour s'assurer qu'il démontre les compétences de l'élève et convaincre les employeurs à offrir des possibilités d'emploi.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=e-Forum+-+Message+Board&a...
mp;skin=efor&lang=en&action=threadlist&thread=2368


Développer les compétences des arts vivants dans les écoles professionnelles en Jamaïque Cette question a été soulevée par un artiste passionné et ce débat a souligné l'absence de formation appropriée dans le domaine des arts vivants en Jamaïque et a offert quelques suggestions pour changer cette situation, par exemple en incluant les arts vivants dans le concours WorldSkills.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=e-Forum+-+Message+Board&a...
mp;skin=efor&lang=en&action=threadlist&thread=2385


#Haut
7 En visite à l'UNEVOC

Des représentants de l’ITB en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le Professeur Michael Gessler, M. Ludger Deitmer et M. Pekka Kamarainen, de l’Institut Technique et formation (Institut Technik und Bildung, ITB) de l’Université de Brême, ont rendu visite à l’UNESCO-UNEVOC le mardi 12 novembre 2013. Il s’agissait de relancer la coopération de longue date entre l’UNESCO-UNEVOC et l’ITB.

Après une présentation des services de l’UNESCO-UNEVOC, les discussions ont porté sur la coopération entre les deux organisations, surtout dans le domaine de la recherche sur l’EFTP et des technologies vertes. Elles ont également abordé les possibilités de mise en commun des connaissances et de l’expérience internationale en matière d’EFTP.

Plus d'informations



Une délégation du Botswana en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le mardi 4 novembre 2013, l’équipe de l’UNESCO-UNEVOC a accueilli une délégation du Ministère de l’éducation et du développement des compétences du Botswana, composée de Mme Grace Muzila (Secrétaire permanente) et M. Ralecha Mmatli (Responsable de projet Revitalisation de l’EFTP). La visite était organisée en vue de renforcer la coopération entre le Ministère de l’éducation et du développement des compétences du Botswana et l’UNESCO-UNEVOC et de présenter le travail du Centre international et son Réseau mondial.

Après une présentation vidéo de l’UNESCO-UNEVOC, les discussions se sont concentrées sur l’intention du ministère de mettre en place un Centre de catégorie 2 qui visera à promouvoir les compétences en vue d’un développement inclusif et durable au Botswana.



Des représentants de la GIZ en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le 30 octobre 2013, l’équipe de l’UNESCO-UNEVOC a accueilli dans les locaux de l’UNEVOC Khaled Fakha, Alsu Ismetova, Benedict Hartmann et Verena Becker, de la Société allemande de coopération internationale (GIZ). Ils effectuaient tous les quatre à Bonn/Eschborn un stage auprès de la GIZ dans le domaine de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels. Ils rendaient visite au Centre pour s’informer de son travail en général, de sa collaboration avec la GIZ et de son rôle de plaque tournante de l’EFTP.

Un stage à l'UNEVOC (en anglais)



Des représentants de l’Institut fédéral de la formation professionnelle (BIBB) en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le mercredi 13 octobre 2013, M. Markus Linten, Mme Sabine Prüstel et M. Christian Woll, du service Gestion des publications et bibliothèque de l’Institut fédéral de la formation professionnelle (BIBB), ont rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC de Bonn, Allemagne. Il s’agissait d’engager un échange d’expériences et d’étudier les possibilités de coopération entre l’UNESCO-UNEVOC et le BIBB dans le domaine des publications et des services en ligne.

La visite a motivé les deux institutions à rechercher des opportunités de coopération portant sur les bibliothèques des deux organisations, spécialisées dans l’EFTP, et sur des actions communes en matière de publications.



La Ministre des affaires fédérales, de l’Europe et des médias de Rhénanie-du-Nord-Westphalie en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le lundi 7 octobre 2013, la Ministre des affaires fédérales, de l’Europe et des médias de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Mme Schwall-Düren, et ses collaborateurs, M. Deniz Alkan (conseiller personnel) et Dimitria Clayton (responsable des affaires internationales), ont rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC à Bonn, Allemagne. Ils étaient accompagnés de M. Jakob Rhyners, Vice-Recteur de l’Université des Nations Unies (UNU), M. Martin Frick, Ambassadeur représentant le ministère allemand des affaires étrangères, et Mme Johmann (UNU). Cette rencontre avait été organisée pour faciliter un échange d’informations sur le travail des Nations Unies à Bonn et sur les démarches politiques actuelles visant à soutenir les organisations internationales du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie.




Engagement Global et une agence allemande d’EDD en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le lundi 23 septembre 2013, Mmes Dodo Schulz et Sabine Blom, représentant l’Agentur Bildung für nachhaltige Entwicklung (l’Agence du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie chargée de coordonner les activités dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable), et M. Andreas Henning, d’Engagement Global, ont rendu visite à l’UNEVOC. Ils ont été accueillis par M. Shyamal Majumdar et l’équipe de l’UNESCO-UNEVOC pour discuter d’activités futures communes, en particulier dans le domaine des compétences vertes et de l’internationalisation de l’EFTP.

Liens

Engagement Global

Agentur Bildung für nachhaltige Entwicklung



Des représentants de Connected Schools et de Teach a Man to Fish en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le mardi 17 septembre 2013, M. Pascal Mabille (France), Directeur de Connected Schools, et M. Nik Kafka (Angleterre), Directeur exécutif de Teach a Man to Fish, ont rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC à Bonn, Allemagne. Il s’agissait d’examiner les possibilités de coopération pour l’élaboration d’une plate-forme permettant le libre accès aux ressources multimédia d’enseignement ouvert, à l’intention surtout des enseignants de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).

M. Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, a souhaité la bienvenue aux délégués et s’est brièvement entretenu avec eux des stratégies de l’UNEVOC visant au renforcement de l’utilisation des technologies dans l’EFTP, ainsi que du potentiel de coopération des trois partenaires. Au nom de l’UNESCO-UNEVOC, M. Max Ehlers et Mme Kenneth Barrientos ont présenté un atelier de planification de démarches potentielles impliquant des projets à court et à long terme en vue de la mise en place, à l’intention des enseignants de l’EFTP, d’une base de données de ressources multimédia libres et ouvertes, qui puissent être élaborées, mises à disposition, utilisées et réutilisées sur l’ensemble des réseaux combinés de l’UNESCO-UNEVOC, de Connected Schools, de Teach a Man to Fish et de bien d’autres encore.

À l’issue de la discussion, M. Mabille et M. Kafka ont présenté le travail de leurs organisations en présence de l’ensemble de l’équipe de l’UNEVOC afin d’examiner les possibilités de renforcement de la coopération et de la mise en commun des connaissances.

"Teach a Man to Fish" est une ONG fondée en 2006 par Nik Kafka. Elle a pour mission d’encourager et d’aider les projets éducatifs qui engendrent des moyens de subsistance durables pour les jeunes dans l’ensemble du monde en développement.
"Connected Schools" est une ONG basée en France qui vise à faciliter la formation professionnelle et l’insertion professionnelle des jeunes défavorisés en permettant à leurs enseignants de mener des cours d’un niveau de pointe sur le plan national.

Les trois organisations unissent leurs efforts dans le suivi de la conférence virtuelle sur les TIC dans l’EFTP qui s’est tenue en mai 2013, accueillie par le Centre international UNESCO-UNEVOC et animée par M. Kafka. La conférence avait suscité des réflexions mettant en évidence une pénurie de ressources utiles d’enseignement et d’apprentissage spécifiques à la formation professionnelle et au développement des compétences et qui soient librement disponibles aux enseignants. Cette pénurie constitue un grave obstacle à l’accès pour tous aux programmes d’EFTP et à l’intégration efficace de l’utilisation des TIC dans le développement des compétences et l’EFTP.

Les organisations sont également en liaison par l’intermédiaire du Centre UNEVOC paraguayen Fundacion Paraguay, qui est lui-même une école autonome.



Des représentants de King’s Group et de Festo Didactic en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le 19 septembre 2013, des représentants de King's Group et de Festo Didactic ont rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC à Bonn. La visite était organisée en vue de faciliter un échange d’informations sur les grands aspects du développement durable et de l’eau dans le contexte de la qualité, des besoins de compétences, des technologies et des interventions. Les entretiens ont porté tant sur le rôle de chef de file de l’UNESCO-UNEVOC dans l’élaboration du cadre pour l’écologisation de l’EFTP que sur la coopération active du Centre avec le gouvernement allemand et les institutions compétentes dans le domaine de l’eau et du développement des compétences correspondantes.

Festo Didactic fournit un soutien expert à un projet du Kerala qui s’attache à promouvoir les principes de la création de communautés durables en ciblant certains aspects critiques tels que la construction des communautés et leur soutien, la production, l’utilisation et la consommation durables des ressources, et une technologie et une culture considérées elles aussi comme des piliers essentiels de l’élaboration d’un cadre éducatif global pour les transformations écologiques. Les délégués ont en outre communiqué des informations sur le Global Water Center récemment mis en place par le Water Council aux États-Unis d’Amérique pour faire coopérer la communauté régionale de recherche sur l’eau et les entreprises régionales travaillant dans ce secteur et pour contribuer à faire du Milwaukee une plaque tournante mondiale de l’eau pour la recherche, le développement économique et l’éducation dans le domaine de l’eau douce.

Cette visite a permis d’élargir le réseau de contacts de l’UNESCO-UNEVOC dans le domaine de la recherche et de l’éducation dans le domaine de l’eau pour instituer des synergies. Dans le contexte de la prochaine participation de l’UNESCO-UNEVOC à l’IFAT 2014, M. Shyamal Majumdar a transmis une invitation à présenter des pratiques novatrices prometteuses émanant du secteur privé dans le domaine de l’eau.




Une délégation d’Asie du Sud-Est en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le vendredi 30 août 2013, une délégation de République démocratique populaire lao, d’Indonésie et du Vietnam a rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC dans ses locaux de Bonn, Allemagne. La visite des 20 délégués, experts en EFTP de ministères et d’institutions d’EFTP, s’inscrivait dans le cadre du programme International Leadership Training sur l’EFTP, le changement climatique et les emplois verts financé par la Société allemande de coopération internationale (GIZ GmbH). Les délégués étaient accompagnés de représentants de l’Université Otto-von-Guericke de Magdebourg. La visite avait pour but de recueillir des informations sur le travail du Centre international et de son réseau mondial, notamment dans le domaine de l’écologisation de l’EFTP.

M. Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, a présenté l’exposé inaugural, dans lequel il a souligné le rôle important joué par les jeunes dans la promotion de la durabilité dans l’EFTP. Cet exposé a été suivi d’une présentation de Mme Dagmar Winzier, Spécialiste de programme à l’UNESCO-UNEVOC, sur le thème "Enjeux et défis de l’écologisation de l’EFTP". Les délégués ont également été informés de l’organisation par l’UNESCO-UNEVOC, l’Institut coréen de recherche pour l’enseignement et la formation professionnels (KRIVET) et la GIZ d’une conférence à Séoul, République de Corée (4-6 septembre 2013). Par ailleurs, les services en ligne offerts par le Centre ont été présentés par Mme Lisa Freiburg, Responsable Communications de l’UNESCO-UNEVOC.

Un participant indonésien de la délégation a effectué d’avril à juin 2013 un stage au Centre international UNESCO-UNEVOC au titre du programme International Leadership Training (ILT). Ce programme donne à des personnes hautement qualifiées et motivées venant de pays en développement ou de pays émergents la possibilité de se préparer de façon spécifique à assumer par la suite des responsabilités dans leur pays.

Plus d'informations



Le ministère allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le lundi 12 août 2013, Mme Julia Seim et Mme Kerstin Hoth, du ministère allemand de l’environnement, de la protection de la nature et de la sécurité nucléaire (BMU) ont rendu visite au Centre international UNESCO-UNEVOC à Bonn, Allemagne. La visite avait pour but de procéder à un échange d’informations et d’étudier les perspectives de coopération entre les deux institutions. C’est un intérêt tout particulier qui a été accordé à la question de l’écologisation de l’EFTP.



Une délégation d’Asie centrale en visite à l’UNESCO-UNEVOC

Le 6 août 2013, l’équipe de l’UNESCO-UNEVOC a accueilli une délégation du Kazakhstan, du Kirghizistan, d’Ouzbékistan et du Tadjikistan venue rendre visite au Centre international au titre du programme régional de la GIZ pour l’enseignement et la formation professionnels en Asie centrale. Les 21 participants étaient des représentants d’institutions partenaires de la GIZ: ministères de l’éducation et du travail, universités, institutions de recherche.

Après une allocation de bienvenue de M. Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, dans laquelle il a abordé les derniers développements de l’EFTP et souligné combien il est important de coopérer pour parvenir à un EFTP de qualité, Mme Imke Kottmann, Spécialiste de programme à l’UNESCO-UNEVOC, a présenté le Réseau UNEVOC et les services en ligne du Centre. Les exposés ont été suivis d’une discussion sur les avantages que ces services pourraient apporter aux participants ainsi que d’une visite de la bibliothèque.

Le programme régional pour l’enseignement et la formation professionnels en Asie centrale a pour objet de fournir une assistance aux institutions partenaires dans les domaines de l’élaboration des programmes pédagogiques, de la formation des enseignants de l’EFTP, des programmes d’études (agriculture et industrie agro-alimentaire) et de la coopération avec les entreprises.

Nous remercions tous les représentants de nous avoir rendu visite et nous réjouissons de coopérer avec eux à l’avenir.

Les membres de la délégation étaient:

Chef de délégation: Anna Lazor

Mme Rimma Massyrova

Mme Bakhytzhamal Arzanbayeva

Mme Svetlana Udartseva

Mme Gulmira Skabayeva

Mme Burul Chokoeva

Mme Masuma Bashirova

M. Asylbek Isabekov

M. Kalybek Dykanaliev

M. Usen Omuraliev

M. Bobodzhon Makhmadaliev

Mme Latofat Nazirova

M. Nurulla Zikrillayev

M. Bekmurat Tulaev

M. Yuriy Pisetskiy

Mme Dilafruz Jalalova

Mme Zulfiya Boltaeva




Participez
e-Forum

Discussions en cours sur le e-Forum

Carte des membres du e-Forum

Inscrivez-vous au e-Forum


Calendrier EFTP

Calendrier des manifestations



Connectez-vous à l’UNEVOC

Suivez-nous sur Twitter

Rejoignez notre page Facebook

Visitez notre chaîne YouTube