Décembre 2015 | UNEVOC.BULLETIN@UNESCO.ORG
Bulletin No. 28
1 Éditorial
2 Actualités
3 Ressources
4 e-Forum UNEVOC
5 Visiteurs

1 Éditorial

Editorial
Bulletin UNESCO-UNEVOC 28

Bienvenue au Bulletin UNESCO-UNEVOC!

D’importants développements sont intervenus au cours de cette année, qui ont – et continueront d’avoir – une influence capitale sur notre travail dans le domaine de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP).

En septembre 2015, le Sommet des Nations Unies à New York s’est accordé sur un nouvel agenda pour le développement durable pour les 15 années à venir. L’Agenda 2030, qui consiste en 17 Objectifs de développement durable (ODD), est un plan d’action "pour les populations, la planète, la prospérité, la paix et le partenariat". Le nouvel agenda est universel, puisqu’il a été conçu au même titre pour les pays à haut et à faible revenu. Il relève d’une perspective globale des moyens à mettre en œuvre pour résoudre certains des problèmes les plus pressants du monde. L’Objectif 4 concerne l’éducation et est notamment pertinent pour l’EFTP, puisqu’il appelle les États membres à assurer l’égalité d’accès aux programmes d’EFTP, à augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat, et à éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation.

En même temps, l’éducation et la formation joueront un rôle important pour atteindre chacun des seize autres objectifs de développement durable. En effet, pour éradiquer la pauvreté et la faim, parvenir à une vie saine dans le monde, autonomiser les femmes et les filles et réduire les inégalités, assurer l’accès à des énergies propres et une gestion durable des ressources, combattre le changement climatique et ses effets et instaurer une infrastructure résistante, des villes et des établissements humains sûrs et des sociétés de paix…, pour répondre à tous ces besoins pressants, il faudra une main-d'œuvre compétente, autonome et bien informée. Nous sommes fermement convaincus qu’un EFTP pertinent et de qualité peut être la clé qui libérera le potentiel des individus pour réaliser la prospérité et l’égalité pour tous.

Pour y parvenir, l’UNESCO-UNEVOC œuvre à l’édification d’une puissante communauté mondiale de l’EFTP par le renforcement et l’extension de son réseau: neuf nouveaux centres ont rejoint le Réseau UNEVOC en 2015, et l’UNESCO-UNEVOC a tenu des réunions et ateliers régionaux dans la plupart des régions dans le cadre de manifestations internationales telles que eLearning Africa à Addis-Abéba, la Conférence Asie-Pacifique sur l’éducation et la formation à Kuala Lumpur et les Olympiades des métiers ("WorldSkills") à São Paulo. Ces interventions ont mis l’accent sur le renforcement des capacités aux niveaux institutionnel et professionnel en vue de mieux répondre aux défis mondiaux grâce à l’EFTP.

Nous avons également étendu nos services en ligne en menant plusieurs conférences en ligne sur le e Forum, par exemple sur les industries créatrices, les apprentissages, l’écologisation de l’EFTP et la future stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP.

Des membres du Réseau UNEVOC du monde entier ont également célébré la toute première Journée mondiale des compétences des jeunes, instituée par les Nations Unies en l’honneur de l’importante contribution que les jeunes apportent au développement dans le monde.
Nous avons également progressé dans l’établissement de la Base de données sur l’EFTP dans le monde, qui comporte maintenant 72 rapports nationaux sur l’EFTP. Les rapports les plus récents portent sur les pays suivants: Bénin, Cambodge, Tchad, Irak, Lettonie, Lituanie, Malte, Mexique, Myanmar, Népal, Philippines, Qatar, Afrique du Sud, Ouganda et USA.
Pour obtenir des informations plus détaillées sur notre travail, je vous invite à lire le Bulletin, et toutes vos observations sur nos activités seront les bienvenues. De la part de toute l'équipe de l'UNESCO-UNEVOC, je vous souhaite une agréable lecture.

Shyamal Majumdar
Directeur de l’UNESCO-UNEVOC


#Haut
2 Actualités

Bonn célèbre le 70ème anniversaire des Nations Unies!

Le 24 octobre 2015, la ville de Bonn a célébré le soixante-dixième anniversaire des Nations Unies en organisant une Journée des Nations Unies avec des stands d’information, de la musique et des animations. L’une des principales attractions a été l’illumination du bâtiment historique de l’ancien Hôtel de ville, le "Altes Rathaus", inondé de bleu à cette occasion. Ce spectacle faisait partie de la campagne Turn the World #UNBlue, où plus de 350 sites et monuments emblématiques ont été illuminés en bleu pour marquer cette journée.

Les célébrations de cette année ne marquaient pas simplement un anniversaire particulier pour les Nations Unies. Elles s’inscrivaient également dans le cadre de la récente adoption des Objectifs de développement durable (ODD). M. Ashok Sridharan, maire de Bonn, a ouvert la Journée des Nations Unies avec le Professeur Jakob Rhyner, représentant des Nations Unies en Allemagne et vice-recteur de l’Université des Nations Unies en Europe, et félicité les Nations Unies à l’occasion de leur 70ème anniversaire. Avec l’Institut de l’UNESCO pour l’apprentissage tout au long de la vie (UIL), basé à Hambourg, Allemagne, l’UNESCO-UNEVOC s’est joint à d’autres agences des Nations Unies installées en Allemagne pour tenir un stand d’information où les visiteurs pouvaient s’informer et discuter avec les exposants de la contribution que les compétences et l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP) peuvent apporter à la réalisation des ODD.




La Journée des Nations Unies est célébrée dans le monde entier pour commémorer l’anniversaire de la fondation des Nations Unies le 24 octobre 1945. Cité allemande des Nations Unies, Bonn s’est associée aux organisations des Nations Unies et aux nombreuses ONG et organisations gouvernementales qui y sont installées, pour faire de cette célébration, avec un programme qui s’étend sur toute la journée, une tradition annuelle.

Vous trouverez davantage de photos sur notre page Facebook!



L’UNEVOC assiste à une réunion régionale à Harare et Mutare, Zimbabwe

Du 14 au 16 octobre, 60 participants de huit pays, représentant des ministères, des organisations de jeunesse, des ONG et d’autres agences des Nations Unies se sont réunis à Harare et Mutare, au Zimbabwe, pour une réunion régionale sur l’EFTP. Organisée par le Bureau régional de l’UNESCO pour l’Afrique australe, la réunion a discuté des défis que les pays doivent relever pour assurer l’égalité des chances d’accès à l’EFTP formel et non formel de même qu’aux possibilités d’apprentissage tout au long de la vie. Elle a permis un échange d’expériences sur les politiques et la gouvernance de l’EFTP, les pratiques novatrices, la conception d’indicateurs et le suivi des systèmes d’information, et a réexaminé le cadre d’action régional dans le contexte de la nouvelle stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP et du Plan de développement stratégique indicatif régional (RISDP).

Kamal Armanious, Assistant de programme pour le Réseau UNEVOC, a présenté des informations sur les activités de l’UNESCO-UNEVOC, notamment le Réseau UNEVOC et les produits et services en ligne, mettant particulièrement l’accent sur la base de données de pratiques prometteuses et le e Forum.

Sept Centres UNEVOC de la région d’Afrique australe ont participé à la réunion:



Adoption des Objectifs de développement durable (ODD)

Le vendredi 25 septembre 2015, le Sommet des Nations Unies sur le développement durable a adopté les Objectifs de développement durable (ODD). Organisé à New York du 25 au 27 septembre, le sommet a rassemblé les États membres de l’ONU appelés à discuter du programme de développement post-2015 qui sera basé sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) adoptés en 2000. Alors que les OMD consistaient en huit objectifs, les ODD comportent 17 objectifs déclinés en 169 "cibles" et viseront à réaliser un développement économique, social et environnemental durable, inclusif et équitable. Reflétant les intentions ambitieuses des ODD, le principe de ne laisser personne pour compte joue un rôle essentiel dans les objectifs.

Les Objectifs de développement durable 4 et 8 et l’EFTP




Quel impact les ODD auront-ils sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels (EFTP)? L’ODD 4 propose une vision transformative de l’éducation, aspirant à "garantir une éducation inclusive et de qualité et promouvoir l’apprentissage tout au long de la vie." Cette vision souligne le droit à l’éducation, les principes d’équité, d’inclusivité et de qualité, et l’importance de l’apprentissage tout au long de la vie. En ce qui concerne spécifiquement l’EFTP, l’ODD 4 appelle les États membres à assurer l’égalité d’accès aux programmes d’EFTP, à augmenter considérablement le nombre de jeunes et d’adultes disposant des compétences nécessaires à l’emploi, à l’obtention d’un travail décent et à l’entrepreneuriat, et à éliminer les inégalités entre les sexes dans le domaine de l’éducation.

En outre, l’ODD 8 vise à "promouvoir une croissance économique partagée et durable, l’emploi et un travail décent pour tous". Ces visions globales invitent l’EFTP à élargir l’offre de compétences de qualité et à assurer la pertinence des compétences non seulement en vue du monde du travail, mais aussi à l’appui de l’apprentissage tout au long de la vie, de l’inclusion et des transitions vers des économies et des sociétés bas carbone. Dans cette optique, il est impératif de transformer le secteur de l’EFTP pour qu’il puisse contribuer au mieux non seulement à la réalisation de l’ODD 4 et de l’ODD 8, mais de façon plus générale à tous les ODD pour promouvoir des économies et des sociétés durables.

Cette nouvelle vision, qui met l’accent sur les compétences en vue du travail et de l’entrepreneuriat, fournit une occasion de réaffirmer le rôle de l’EFTP dans le programme de développement durable à l’horizon 2030, et c’est un rôle de premier plan qui revient à cet égard à l’UNESCO-UNEVOC. Notre Réseau UNEVOC met en relation les acteurs de l’EFTP du monde entier et soutient la collaboration Sud-Sud et Nord-Sud-Sud en impulsant les développements dans le domaine de l’EFTP. Nous facilitons également la diffusion et le développement des connaissances par la publication de travaux de recherche portant sur l’EFTP et nos diverses ressources en ligne telles que le e-Forum, la base de données sur l’EFTP dans le monde et TVETipedia. Notre travail, qui joue un rôle clé dans la mise en œuvre de la stratégie de l’UNESCO pour l’EFTP, vient à l’appui des efforts menés par l’UNESCO pour améliorer la vie de tous et parvenir à un développement durable par une éducation de qualité.



Premier forum mondial sur l’apprentissage de l’économie verte

Du 16 au 18 décembre 2015, le Premier forum mondial sur l’apprentissage de l’économie verte réunira des décideurs, des partenaires de développement et des représentants d’institutions d’enseignement et de formation, d’ONG et d’associations professionnelles qui rechercheront des solutions pour améliorer l’apprentissage de l’économie verte. La transition vers des économies vertes inclusives, telle que la réaffirment les Objectifs de développement durable (ODD), exige que les systèmes nationaux d’enseignement et de formation répondent à des besoins de compétences nouveaux et en pleine évolution. Ce sont notamment les mutations du marché du travail, la mise au point de technologies et de pratiques nouvelles et l’évolution des métiers existants qui imposeront aux décideurs, aux institutions et à tous les autres acteurs de repenser l’éducation dans l’après-2015.

Organisé par le Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (PAGE, Partnership for Action on Green Economy) conjointement avec l’UNESCO-UNEVOC, la Plate-forme de connaissances sur la croissance verte (GGKP, Green Growth Knowledge Platform) et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le forum vise à:

  • promouvoir l’échange d’informations, le partage des expériences et la coordination pour l’apprentissage de l’économie verte,
  • passer en revue les approches nationales pour élaborer une approche stratégique de l’apprentissage de l’économie verte,
  • impliquer les institutions d’enseignement par l’intégration des concepts de l’économie verte dans un curriculum autonome durable, et
  • établir une communauté de pratique de professionnels et d’institutions de l’apprentissage de l’économie verte.

En participant au forum, l’UNESCO-UNEVOC s’attachera à détecter des points de pénétration de l’apprentissage de l’économie verte dans les institutions d’EFTP en concordance avec l’Agenda de l’écologisation de l’EFTP de l’UNEVOC. L’UNESCO-UNEVOC recherchera également des possibilités de réalisation d’actions communes entre les réseaux d’institutions d’enseignement.

Le forum se déroulera au centre de conférences de l’OCDE à Paris, France. Si vous désirez participer au Forum sur l’apprentissage de l’économie verte, veuillez consulter le site et remplir le formulaire en ligne pour le 15 octobre 2015.



L’UNESCO-UNEVOC participe à l’UKFIET

Du 15 au 17 septembre 2015, 550 participants se sont réunis à Oxford, au Royaume-Uni, pour la Conférence internationale sur l’éducation et le développement UKFIET. Dans le contexte de l’adoption des objectifs de développement durable (ODD), qui souligneront la nécessité d’un avenir durable sur le plan social, économique et environnemental, la conférence a fourni aux participants une plateforme de réflexion sur les implications de cette transition sur l’éducation et l’apprentissage.

L’UNESCO-UNEVOC a organisé conjointement avec l’Université de Nottingham, un Centre UNEVOC, cinq sessions consacrées au sous-thème du "travail décent et durable". Ces sessions, présidées par Imke Kottmann, Experte de programme à l’UNESCO-UNEVOC, et Simon McGrath, Professeur en éducation internationale et développement à l’Université de Nottingham, portaient sur divers aspects tels que la reconnaissance de l’apprentissage informel, la perception de la valeur des compétences et de l’EFTP, et la contribution de l’EFTP à la promotion des droits humains, de l’équité sociale et de l’autonomisation. Chaque session a réuni 25 participants, parmi lesquels Marcia Rowe-Amonde, de l’Agence nationale de formation HEART Trust de Jamaïque, un Centre UNEVOC, qui a présenté un exposé sur les perspectives des apprenants dans les institutions d’EFTP en Jamaïque.

Les participants ont plaidé en faveur d’une conception plus large de l’EFTP qui, au lieu de considérer l’EFTP simplement comme un instrument de formation de la main-d’œuvre en vue de l’emploi et de la croissance économique, y voie également un outil permettant de doter les apprenants de compétences pour le travail et la vie, les mettant à même de devenir des citoyens critiques contribuant activement au développement durable, à l’équité sociale et à l’éclosion de sociétés inclusives.



L’UNESCO et l’UNEVOC participent à WorldSkills Brazil 2015

© WorldSkills
L’UNESCO et l’UNESCO-UNEVOC a eu le plaisir de contribuer à WorldSkills São Paulo du 11 au 16 août 2015 et de soutenir la participation de plusieurs Centres UNEVOC au programme. Organisée parallèlement aux épreuves des Olympiades des métiers WorldSkills, la conférence rassemble des responsables du domaine de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) pour discuter des questions actuelles des compétences dans le monde. Le programme de la conférence est l’occasion d’une riche expérience d’apprentissage grâce aux discussions et aux réunions plénières, et il donne par ailleurs la possibilité d’établir des contacts avec les grands acteurs internationaux de l’EFTP.
L’UNESCO-UNEVOC contribue aux sessions suivantes de cette importante manifestations.

COMPÉTENCES, DURABILITÉ, ET AGENDA DU DÉVELOPPEMENT POST-2015

Des représentants d’agences et organisations internationales intervenant dans le domaine du développement des compétences se réuniront pour discuter de l’avenir de la coopération internationale et du développement. Le débat portera sur trois dimensions majeures: pourquoi les compétences pour le travail et l’entrepreneuriat sont importantes pour l’après-2015, quelles sont les corrélations essentielles entre les compétences et les autres principaux aspects du développement, et quels sont les stratégies, politiques et programmes de formation en milieu de travail, y compris par l’apprentissage, qui sont les plus efficaces en réponse aux priorités économiques, sociales, environnementales et politiques du nouvel agenda du développement durable. À partir des expériences des membres du groupe inter-agences sur l’enseignement et la formation techniques et professionnels, ce débat permettra de passer en revue les bonnes pratiques dans le monde et fournira l’occasion d’un échange d’idées.

  • Présentateur: Borhene Chakroun, Chef de la Section de la jeunesse, de l’alphabétisation et du développement des compétences de l’UNESCO
  • Participant à la table ronde: Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC
  • La table ronde réunira également des représentants de pointe de l’OCDE, de la Commission européenne et de l’Institut fdéral allemand de la formation professionnelle (BIBB), un Centre UNEVOC.

MÉTHODOLOGIES PROSPECTIVES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES

Les systèmes éducatifs du monde entier se trouvent confrontés à divers problèmes de déséquilibre entre la formation professionnelle qu’ils dispensent et la demande de compétences émanant du système de production. Ces déséquilibres reposent sur plusieurs raisons, par exemple les divergences entre les enseignements de type scolaire et les demandes des entreprises ou le mal qu’ont les établissements de formation à attirer des étudiants qualifiés. Cette session vise à encourager l’échange d’expériences entre les institutions qui recourent à des méthodes prévisionnelles et prospectives pour anticiper les demandes de qualifications.

Borhene Chakroun, Chef de la Section de la jeunesse, de l’alphabétisation et du développement des compétences de l’UNESCO, participera à la table ronde.

COMPRENDRE LE RÉSEAU UNEVOC: UNE SOIRÉE RÉSEAUTAGE

Une réception visant à instaurer un espace ouvert de réseautage entre participants du secteur privé, des ONG, des gouvernements et des Centres UNEVOC de toutes les régions du monde. Elle fournira une excellent occasion aux Centres UNEVOC de se présenter aux professionnels de l’EFTP d’autres institutions, pays et secteurs pour sans détours découvrir les ressemblances, repérer les défis communs, explorer les synergies et engager des partenariats. Cette réception vise à faciliter l’établissement de contacts et l’échange d’idées grâce à une rencontre informelle semi-structurée. Des Centres UNEVOC des cinq régions de l’UNESCO seront présents: Asie-Pacifique, Afrique, États arabes, Amérique latine et Caraïbes, Europe et Amérique du Nord.

Les délégués de Centres UNEVOC qui le désirent auront la possibilité de participer à une visite d’étude organisée par l’un de nos Centres UNEVOC du Brésil, le Serviço Nacional de Aprendizagem Industrial (SENAL, Service national de formation industrielle). Le SENAL, qui s’est joint au Réseau UNEVOC cette année, est aussi l’un des principaux partenaires des Olympidades des métiers WorldSkills São Paulo.

Des renseignements détaillés sur le programme de la conférence sont disponibles ici:



Adoption de la déclaration de Kuala Lumpur sur l’EFTP pour un avenir durable

Du 3 au 5 août 2015, la Conférence Asie-Pacifique sur l’éducation et la formation (ACET) s’est tenue à Kuala Lumpur, Malaisie. Accueillie par l’UNESCO et le ministre de l’éducation ainsi que le ministre de l’enseignement supérieur au nom du gouvernement de Malaisie, la conférence a stimulé le débat sur les politiques et le dialogue sur un certain nombre de thèmes, parmi lesquels les TIC dans l’EFTP, les partenariats et l’EFTP. Elle faisait suite aux recommandations du Consensus de Shanghai adopté lors du 3ème Congrès international sur l’EFTP qui s’est tenu en Chine en 2012.

L’un des principaux résultats de la conférence a été l’adoption de la Déclaration de Kuala Lumpur sur l’éducation de qualité et le développement des compétences pour un avenir durable. La déclaration présente une vision transformatrice de l’EFTP dans la région, soulignant le potentiel que possède l’EFTP pour contribuer à la réalisation des objectifs du développement durable. Dans cette perspective, les États membres ont fait appel au Réseau UNEVOC pour qu’il apporte son soutien et serve de plate-forme active d’apprentissage mutuel, de production et de diffusion des connaissances, et de mise en commun des expériences et des pratiques prometteuses. Le Sous-Directeur général pour l’éducation de l’UNESCO, M. Qian Tang, s’est adressé aux ministres et aux délégués de 26 pays de la région Asie-Pacifique, soulignant la nécessité de faire de l’EFTP un élément prioritaire de leurs agendas nationaux respectifs et de transformer l’EFTP pour en optimiser le potentiel de stimulation de l’innovation et de promotion de sociétés fécondes.

Activités de l’UNESCO-UNEVOC

Le 3 août, l’UNESCO-UNEVOC a organisé une session intitulée EFTP et compétences, axée sur la manière dont les institutions d’EFTP de la région Asie-Pacifique relèvent le défi de l’intégration des compétences vertes dans le curriculum de l’éducation et de la formation. Présidée par Shyamal Majumdar, Directeur de l’UNESCO-UNEVOC, et animée par Kenneth Barrientos, Responsable de programme à l’UNESCO-UNEVOC, cette session a réuni quelque 90 participants et permis de stimuler le débat sur l’éco-responsabilisation de l’EFTP, d’examiner le potentiel du Réseau UNEVOC pour la promotion d’actions de renforcement des capacités et d’exposer une démarche méthodologique d’intégration des compétences vertes dans les programmes d’EFTP.

Les résultats préliminaires du projet de recherche de l’UNEVOC sur l’éco-responsabilisation de l’EFTP ont été présentés. Ce projet, auquel des Centres UNEVOC d’un certain nombre de pays de la région Asie-Pacifique ont participé, est consacré au développement de compétences vertes dans les secteurs du bâtiment et de l’agriculture. Les rapports finals du projet de recherche seront bientôt disponibles.

S’il a présidé la session de l’UNEVOC, M. Majumdar a aussi participé à une session organisée par l’Association régionale pour la formation des enseignants de l’enseignement professionnel (RAVTE) et consacrée aux réseaux d’EFTP et au rôle des réseaux internationaux et régionaux dans le développement de l’EFTP de chaque pays. L’une des études de cas portait sur le réseau UNEVOC, principal réseau mondial de prestataires et d’institutions d’EFTP.

Réunion du réseau UNEVOC

Les Centres UNEVOC de la région Asie-Pacifique participant à l’ACET se sont réunis le 6 août pour discuter des développements de l’EFTP et des possibilités de coopération ainsi que des synergies. Co-organisée par l’un des Centres UNEVOC de Malaisie, le Département de l’enseignement polytechnique du ministère de l’éducation, la réunion du réseau a discuté des possibilités de renforcement des capacités au sein et dans le contexte du réseau, des projets de collaboration de l’UNEVOC et des activités futures des Centres UNEVOC à la lumière des recommandations axées sur l’action présentées dans la Déclaration de Kuala Lumpur.



Journée mondiale des compétences des jeunes à l’UNESCO-UNEVOC

Succès de la première Journée mondiale des compétences des jeunes au Centre international UNESCO-UNEVOC, à Bonn

Le 15 juillet 2015, une cinquantaine de jeunes ont assisté à la célébration par l’UNESCO-UNEVOC de la première Journée mondiale des compétences des jeune (WYSD) sur le campus des Nations Unies à Bonn. Adoptée en décembre 2014 par l’Assemblée générale de l’ONU à l’initiative du gouvernement du Sri Lanka, la Journée mondiale des compétences des jeunes vise à sensibiliser à l’importance de l’investissement dans les compétences des jeunes pour promouvoir l’emploi et le développement durable. Les Nations Unies à Bonn et New York de même que des douzaines de Centres UNEVOC du monde entier ont marqué cette journée par leurs propres célébrations. Le programme inaugural du Siège des Nations Unies, à New York, a été retransmis en direct à Bonn. Pour en savoir plus sur la manifestation de Bonn, et sur la Journée mondiale des compétences des jeunes en général, voir notre page spéciale ici.

À Bonn, le programme comprenait une discussion réunissant une table ronde de jeunes de premier plan:

• Mme Carina Lange, la déléguée allemande de la jeunesse auprès des Nations Unies,
• Mme Elena Singer, médaille d’argent aux Olympiades des métiers de 2013 à Leipzig,
• M. Max Dolge, participant aux Olympiades des métiers de 2015 à São Paulo.

Avec la participation de l’auditoire et avec pour animateurs Nick Nuttall, porte-parole de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et Alix Wurdak, Responsable adjointe de l’information à l’UNESCO-UNEVOC, la table ronde s’est interrogée sur les compétences dont les jeunes ont besoin pour l’avenir et sur la question de savoir si la formation universitaire dispense des compétences qui suffisent pour le marché du travail d’aujourd’hui.




"Le monde du travail ne se limite pas aux diplômes universitaires", a remarqué un participant, évoquant toute la valeur de sa formation technique et professionnelle puisqu’elle lui avait transmis des compétences qui lui ont permis de réussir dans son domaine de travail. L’une des principales conclusions de la discussion a été qu’il existe une grave pénurie de compétences. "Actuellement" a expliqué un participant, "il y a trop de titulaires de diplômes universitaires et trop de gens qui n’ont pas de formation formelle. Il n’y a rien entre les deux, et il n’est même pas certain que l’éducation réponde aujourd’hui aux besoins actuels du marché du travail".

Dans ce contexte, la table ronde a rappelé que l’enseignement technique et professionnel contribue à combler les pénuries de compétences. Deux des membres de la table ronde ont remarqué que la formation par apprentissage qu’ils avaient suivie les avait bien préparés non seulement au travail, mais aussi au succès: Elena Singer a gagné une médaille d’argent aux Olympiades des métiers de Leipzig en 2013, et Max Dodge va participer aux Olympiades des métiers de São Paulo en août 2015.

= Célébration de la Journée mondiale des compétences des jeunes dans les Centres UNEVOC =
De nombreux Centres UNEVOC ont saisi l’occasion de célébrer cette journée. Certains nous ont fait part de leurs activités.
{###WYSD###}


#Haut

3 Ressources


DB error - select * from tx_drwiki_pages where keyword like 'fwd2Le Reseau UNEVOC: Manuel de procedures operationnelles' order by uid desc limit 0,1 (fwd2Le Reseau UNEVOC: Manuel de procedures operationnelles)



Vient de paraître: Rapport de la Conférence virtuelle sur les "compétences pour les industries créatives"



== Skills for the creative industries ==Introduction | Messages | Participants | S'inscrire


Le rapport de la conférence virtuelle sur les "compétences pour les industries créatives" est maintenant en ligne. Cette conférence virtuelle de deux semaines, organisée du 29 septembre au 10 octobre 2014 sur le e Forum de l’UNESCO-UNEVOC, a rassemblé 153 participants de 64 pays. Elle a stimulé le débat et la mise en commun des informations, mettant les participants à même de mieux comprendre la place de l’EFTP dans les industries créatives. Point essentiel, elle a fourni l’occasion à l’UNESCO-UNEVOC d’explorer les liens entre le travail qualifié et le secteur culturel, l’un des programmes phares de l’UNESCO.

La conférence virtuelle était animée par Paul Collard, Directeur général de Creativity, Culture and Education (CCE), fondation internationale dédiée à la promotion de la créativité des enfants et des jeunes par l’éducation.

Le rapport de la conférence virtuelle se penche sur des questions liées notamment aux compétences requises pour les industries créatives, au rapport entre les économies créatives et l’EFTP, au rôle de la créativité dans l’EFTP, aux différentes filières professionnelles menant à des emplois créatifs et à la nature des emplois et des économies créatifs. En vue de répondre à ces questions, le rapport ne se borne pas à récapituler les éléments fournis et les conclusions obtenues lors de la conférence virtuelle, mais les complète par des aperçus instructifs fournissant des informations additionnelles tirées de la recherche internationale.

Le rapport se fait l’écho du sentiment général en vertu duquel les compétences créatives devraient être appréciées à leur juste valeur et les compétences de ce type devraient être encouragées dans tous les secteurs de l’économie. En effet, tout au long de la conférence virtuelle, les participants ont vu dans les compétences créatives l’un des principaux ensembles de compétences dont a besoin quiconque travaille aujourd’hui. Les participants ont reconnu que la promotion des compétences créatives aurait également des répercussions sur la pédagogie professionnelle, notamment dans les pays extérieurs à l’Europe, pour lesquels il est plus pressant d’encourager ces compétences pour développer des perspectives d’emploi de haute qualité.

Liens
Rapport
Lire toues les contributions




Vient de paraître: Rapport final du Forum mondial de l’UNESCO-UNEVOC

Participants au Forum mondial © UNESCO
Du 14 au 16 octobre 2014, plus de 200 délégués de 71 États membres de l’UNESCO, dont 80 participants de 62 Centres UNEVOC, se sont réunis au Campus des Nations Unies à Bonn, Allemagne, pour participer à un Forum mondial organisé par l’UNESCO-UNEVOC sur le thème "Compétences pour le travail et la vie post-2015". Le rapport phare du forum vient de paraître et est disponible ici.

Le forum a discuté de deux grands défis mondiaux figurant sur l’agenda du développement post-2015: l’employabilité des jeunes et le développement durable, et la manière d’y faire face par les compétences vertes et l’EFTP.

=Principaux messages=

Représentant une large gamme d’acteurs internationaux de l’EFTP, les participants au forum ont su dégager des orientations et des actions concrètes et cohérentes au niveau mondial pour l’avenir de l’EFTP et le développement des compétences dans l’agenda du développement post-2015.

Parmi les nombreuses réflexions générées pendant le forum, le rapport en souligne trois qui revêtent une valeur particulière pour les perspectives de l’EFTP dans l’agenda post-2015.

1. Un EFTP transformateur implique la conception d’une vision nouvelle de l’EFTP et de ses objectifs

L’EFTP a le potentiel de transformer la vie des individus et des communautés dans le monde entier. Les participants au forum ont toutefois souligné que pour réaliser ce potentiel, il faut éviter la dichotomie fallacieuse entre le travail et la vie. Ils ont considéré que la politique doit refléter une vision cohérente de l’EFTP intégrant la notion des compétences tant pour la vie que pour le travail. Pour eux, les compétences ne sont pas nécessaires qu’en vue de l’employabilité, de la productivité et de la compétitivité, mais aussi en vue du développement des communautés, de la cohésion sociale et de la protection de l’environnement.

2. Les démarches relatives au chômage des jeunes et à l’éco-responsabilisation de l’EFTP devraient aller de pair

Un grand message résultant du forum est qu’il importe d’avoir une vue intégrée de l’EFTP pour le monde du travail et pour la vie. Les participants ont préconisé cette même vue intégrée pour relever les défis du développement durable. Dans cette perspective, ils ont été unanimes à considérer que les enjeux de l’employabilité et des compétences des jeunes d’une part, et de l’éco-responsabilisation de l’EFTP d’autre part, doivent être traités comme un aspect unique relevant d’une démarche intégrée plutôt que comme des aspects distincts comme par le passé.

3. Des mécanismes plus puissants de prévision des compétences sont nécessaires

L’une des conclusions du forum est qu’il faut consentir au niveau mondial des investissements dans des mécanismes permettant de détecter les compétences qui seront requises à l’avenir. Ceci impliquera de redoubler d’efforts pour concevoir des systèmes d’information sur les marchés du travail qui soient capables de détecter et de communiquer les compétences disponibles et requises grâce à de solides partenariats entre employeurs, analystes et prestataires de formation.


Outre ces discussions, le rapport en présente d’autres qui ont contribué à alimenter et à stimuler le débat mondial sur l’EFTP dans l’agenda post-2015, et il montre comment le forum a mis à profit, pour atteindre ses objectifs, les réseaux et les partenariats entre différentes régions du monde de même que les synergies entre diverses agences des Nations Unies.

Le rapport intégral peut être consulté ici. D’autres informations relatives au forum sont disponibles ici.



Le point sur Shanghai n° 3: Suivi du 3e Congrès international sur l’EFTP

Le troisième numéro du Point sur Shanghai vient de paraître! Ce bulletin fournit une vue d’ensemble des activités engagées par l’UNESCO et l’UNEVOC en réponse aux recommandations adressées à l’UNESCO par ses États membres au troisième Congrès international sur l’EFTP à Shanghai en mai 2012.

Ce numéro comprend des informations et des réflexions sur les développements touchant à l’éducation et aux compétences pour la communauté internationale à l’horizon 2030 et a été distribué au Forum mondial sur l’éducation à Incheon, République de Corée.

Le point sur Shanghai. Suivi du troisième Congrès international de l'UNESCO sur l'EFTP

Shanghai Update. Follow-up on the Third UNESCO International TVET Congress

Shanghái al día. Seguimiento del Tercer Congreso Internacional UNESCO sobre la EFTP

  • ISSN: 2311-9608/NUM=3
  • 4 pages
  • En français, également publié en anglais et en espagnol

Voir aussi:


#Haut
4 e-Forum UNEVOC

Évolution générale

Nombre de membres: 4,245

Messages: En 2015, ce sont 1690 messages qui ont été diffusés via le e-Forum.


Discussions récentes

Pour les lecteurs qui ne seraient pas membres du e-Forum: vous pouvez accéder aux messages par http://www.unevoc.unesco.org/forum. Notez que vous devez vous identifier pour pouvoir lire les messages. Si vous n'avez par encore créé ou ne désirez pas créer votre propre compte UNEVOC, vous pouvez accéder aux archives du e-Forum en mode lecture seule en utilisant les paramètres suivants: nom d'utilisateur: «Bulletin», mot de passe: «read».

Conférence virtuelle sur l'écologisation de l'EFTP dans le cadre de la COP 21 Dans cette édition des conférences virtuelles qui ont eu lieu dans le sillage de la nouvelle convention climatique mondiale, les participants ont eu l'occasion de discuter du rôle de l'EFTP dans la transition vers une économie à faible carbone; l'écologisation établissements d'EFTP afin de maximiser leur contribution à des sociétés durables; et de l'EFTP et des groupes et pays vulnérables dans le contexte du changement climatique. La conférence a été animée par l'expert en développement des compétences vertes Nick Sofroniou. Une synthèse des débats sera bientôt disponible.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=Virtual+Conference+Green...
ing+TVET+in+the+context+of+climate+change+policy+developments


Conférence virtuelle sur l'avenir de la stratégie de l'EFTP de l'UNESCO pour 2016-2021 Le développement de la stratégie de l'EFTP de l'UNESCO pour la période 2016-2021 vient à un moment opportun: la fin du programme de l'Education pour tous (EPT) et l'adoption de l'agenda du développement durable post-2015 ont mis en évidence la nécessité de revoir le rôle de l'éducation dans un monde globalisé. Les participants ont eu l'occasion de donner leurs contributions pendant que l'UNESCO prépare sa nouvelle stratégie de l'EFTP. Le rapport sera publié bientôt.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=Virtual%20Conference%20UNESCO%E2%80%99s%20future%20TVET%20strategy


Virtual Conference on Delivering TVET through Quality Apprenticeships L'apprentissage est une institution sociale qui a une longue histoire et a assuré pendant des siècles la transmission des compétences de travail d'une génération à l'autre. Face aux crises de l'emploi des jeunes dans le monde, à l'importance du chômage et à l'inadéquation des compétences, de nombreux pays envisagent d'introduire ou d'améliorer les programmes d'apprentissage pour mieux répondre à ces problèmes. Animée par Alessandra Molz, experte en développement des compétences et marché du travail, le but de la conférence était de stimuler le débat sur des questions telles que: Quels sont les avantages de la formation en apprentissage? Quelles sont les parties prenantes qui devraient être impliquées? Quels sont les éléments clés ou les principaux défis dans la mise en place ou l'amélioration des programmes d'apprentissage? Comment plaider en faveur de l'apprentissage et obtenir la participation des employeurs?
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=Virtual%20conference%...
%20Delivering%20TVET%20through%20Quality%20Apprenticeships


Associations de fournisseurs de formation privés La discussion portait sur la stimulation du marché des fournisseurs de formation privés è travers la création d'associations avec le soutien du gouvernement. Des contributions et exemples sont venus d'Australie, Canada, Egypte, Europe, Inde, Libéria, Maurice, Mozambique, Sri Lanka, Suisse, Ukraine et Royaume-Uni.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=e-Forum+-+Message+Board&a...
mp;skin=efor&lang=en&action=threadlist&thread=3198


L'EFTP et la diversification des économies en développement Dans ce débat, les membres ont discuté de l'importance de la diversification des revenus économiques pour prévenir la dépendance à un seul type de ressources, comme par exemple le pétrole brut. Dans ce contexte, les participants ont discuté les façons d'assurer la diversité des niveaux de compétences pour aider à réaliser des plans de diversification économique. A partir d'un exemple du Nigeria, les participants ont discuté du rôle des compétences et des cadres nationaux de qualification à travers lesquels des individus peuvent accéder à un ensemble diversifié de compétences et contribuer ainsi à la diversification économique.
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=e-Forum+-+Message+Board&a...
mp;skin=efor&lang=en&action=threadlist&thread=3117


#Haut

5 Visiteurs

En 2015, l'UNESCO-UNEVOC a eu l'honneur d'accueillir un nombre de visiteurs au Campus des Nations Unies à Bonn. Parmi ceux-ci étaient une délégation de Malte autour du ministre de l'Éducation et de l'Emploi Evarist Bartolo; Craig Fowler, directeur général du Centre national pour la recherche en enseignement (NCVER) en Australie; ainsi que des représentants du Cambodge, d'Egypte, de France, d'Allemagne, d'Indonésie, du Laos, du Myanmar, de la Palestine ainsi que du Vietnam.

Pour plus d'informations sur nos visiteurs, veuillez consulter le lien suivant:
http://www.unevoc.unesco.org/go.php?q=UUIC+-+Visiteurs&lang=fr


Si vous souhaitez nous rendre visite à Bonn, en Allemagne, veuillez envoyer un courrier à l'adresse suivante:
unevoc@unesco.org




Participez
e-Forum

Discussions en cours sur le e-Forum

Carte des membres du e-Forum

Inscrivez-vous au e-Forum


Calendrier EFTP

Calendrier des manifestations



Connectez-vous à l’UNEVOC

Suivez-nous sur Twitter

Rejoignez notre page Facebook

Visitez notre chaîne YouTube